9èmes Jeux Universitaires du Bénin: L’Obssu et le Ministère des sports, le pari d’une bonne organisation

Organisés par l’Office béninois des sports scolaires et universitaire (Obssu), les 9èmes Jeux Universitaires du Bénin ont connu leur épilogue samedi, 4 février 2023, dans le département des Collines, à Savalou. Au terme d’une semaine de compétition, les meilleures performances individuelles et les universités championnes ont été honorées. L’Obssu et le Ministère des sports gagnent ainsi le pari d’une parfaite organisation.

 

Pendant une bonne semaine, le sport universitaire a été au cœur  des 9èmes Jeux Universitaires du Bénin à travers quatre disciplines sportives que sont le football, le basket-ball, le handball et l’athlétisme. Et pour clore en beauté la compétition, c’est le football qui a retenu l’attention du nombreux public ayant effectué le déplacement. En finale, le graal est revenu à la Faculté des Sciences et Techniques (FAST) de l’Université d’Abomey-Calavi qui a battu ESAE de Parakou (1-0). «(…) Une finale ne se joue pas. Elle se gagne. Heureusement, Dieu est avec nous et on a gagné», a confié Aminou Souradjou Dine, capitaine de la FAST UAC.

En athlétisme, la finale des 100 m dames a été dominée par Kouhounha Amdivie de l’INEPS Porto-Novo. Elle décroche la médaille d’or en 13 »9 devant Kpobli Doria de ESE UAC (14 »1) et l’étudiante Hounkponou Trinité de l’INEPS Porto-Novo (14 »5). Au niveau du saut à longueur, Géraud Houessou (6m60, INEPS) et Diane Agbélélé (3m73, Sapientia) ont été respectivement sacrés chez les hommes et les dames.  Le lancer de poids a été dominé par Aïchatou Aboudou (1’02 »1, UP) chez les dames. Elle réussit le même exploit au niveau des 400m (1’02 »1, UP) et 1500 M (5’51’’9, UP). Dieudonné Mehome (13.55m, CUA) est meilleur dans la catégorie des hommes au lancer du poids. Géraud Houessou est revenu à la charge au niveau des 100 m hommes (11’’00, INEPS). Basile Ahéhéhinnou (4’14’’, FLLAC) a réussi son pari au 1500m. En basket-ball, chez les hommes, l’ESE UAC est arrivée à bout de l’INSTI LOKOSSA (47- 32). Chez les Dames, ESE UAC a dominé l’UNA de Porto-Novo (18-08). En handball, FLASH Parakou et ENSET Lokossa ont été sacrées championnes en s’imposant respectivement devant ESE UAC (28-18) chez les hommes et INEPS Porto-Novo (13-12) au niveau des dames.

Au terme de la 9e édition des jeux, on peut dire que le Directeur général de l’Obssu, Donald Alexis Acakpo, et son Adjoint, Smith Judicaël Ayadokoun, ont implémenté une dynamique pour non seulement se révéler, mais aussi révéler le potentiel sportif caché dans les collèges et universités du Bénin. «Des jours durant, nous nous sommes décarcassés pour la réussite de l’événement et aujourd’hui tout finit sans aucun incident, je crois que ce n’est qu’un motif de satisfaction et de joie qui m’anime en ce moment. Aucune œuvre humaine n’est parfaite, je crois qu’on a tiré leçon de tout ce qui s’est passé», a laissé entendre Donald Alexis Acakpo. Satisfait du bon déroulement des jeux, le Ministre Oswald Homeky a indiqué que l’objectif est atteint. «Je veux remercier toutes les universités qui ont participé à cette belle édition des jeux universitaires, tous les athlètes, tout le comité d’organisation et remercier la presse pour toute l’administration qu’on a constatée autour de cette édition», a martelé le patron des sports au Bénin. Consacrer la renaissance du sport universitaire est désormais un défi pour le ministère des Sports et l’Obssu. Le regard est désormais tourné vers la 10e édition qui promet déjà des étincelles dans l’aire.

A.F.S.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire