A la découverte du laurier : Un aromate aux nombreux bienfaits

Le Laurier est un aromate que l’on trouve dans de nombreux plats de la cuisine française. Il fait partie du fameux bouquet garni que l’on retrouve dans de nombreux plats en sauce. Tel une fine herbe, le Laurier malgré sa faible consommation est doté de beaucoup de bienfaits.

Grâce à ses nombreuses vertus, on retrouve le Laurier un peu partout au Bénin surtout dans la grande ville de Cotonou. Il est souvent disponible sur les étalages ou emballé dans de petits sachets pour la vente à des prix forfaitaire, 25f ou 50f. Les feuilles de laurier apportent peu de nutriments à l’organisme, surtout étant donné les faibles quantités généralement consommés. En effet, bien qu’il ne contribue pas à la couverture des besoins en énergie et nutriments, il faut toutefois souligner que le Laurier est une source de fibres alimentaires, de vitamines C et bêta-carotène anti-oxydant, de potassium, de magnésium et de phosphore. Éric Dossou-Gbété, nutritionniste-diététicien en parle : « les feuilles de laurier ont une bonne composition en micronutriments, vitamines et sel minéraux ». Le laurier fait partie de la famille des fines herbes, qui ne sont habituellement pas consommées en grande quantité. Il est cultivé un peu partout dans les villes du Bénin à savoir Porto-Novo, Ouidah, pour ne citer que ceux-là et est ramené en quantité suffisante dans les marchés de Dantokpa et Cococodji où les vendeurs s’approvisionnent régulièrement. « C’est dans le marché de Tokpa que je vais acheter les feuilles de laurier pour revendre », déclare une vendeuse rencontrée dans le marché de Cococodji. Originaire du bassin méditerranéen, le laurier est utilisé comme assaisonnement et permet de contribuer ne serait-ce de façon minime, à l’apport en anti-oxydant de l’alimentation. « J’utilise fréquemment le laurier dans tous mes repas, ça fait sortir encore plus le goût et l’odeur et donne l’envie de manger », affirme Hôonon, une restauratrice de la place. Allant dans le même sens, maman Kenneth, une ménagère résidant à Cococodji déclare : « J’aime utiliser le laurier dans ma cuisine pour son effet aromatisant ». À l’en croire, le nutritionniste Éric Dossou Gbété confie : « les lauriers pour la plupart ne se consomment pas en grande quantité, on les utilise seulement pour leurs effets aromatisants et pour rehausser la qualité organoleptique des repas>>. Au détriment de ses merveilles dans la cuisine, le laurier joue également un rôle important sur la glycémie et le cholestérol dans l’organisme allant ainsi dans le domaine sanitaire. Selon le magazine” Passeport Santé”(Google) une étude réalisée en 2009 a démontré que la consommation de 1 à 3 g de feuilles de laurier par jour pendant 30 jours diminuait le fort taux de glycémie et du cholestérol. À l’instar dudit magazine, une revendeuse du laurier rencontré devant son étalage de part son expérience explique : « la tisane du laurier est un vrai remède contre la fatigue ». Pour conclure, elle ajoute que certaines de ses amies disent que l’ébullition des feuilles de laurier avec de la citronnelle, traite le paludisme.

Autres vertus du laurier

Connu pour ses vertus aromatiques tant en cuisine, qu’en santé, cet arbuste dispose également d’autres bienfaits sur la peau et le système nerveux de l’être humain. Le nutritionniste Éric DOSSOU-GBETE en énumère :>. Thalès Hounkanrin, étudiant en Hôtellerie et restauration à Akpakpa a aussi fait part d’autres remèdes issues du laurier. >. À l’en croire, les feuilles de laurier sont aussi un grand facteur pour calmer les angoisse, le stress. Par ailleurs, la consommation du laurier ne reste pas sans quelques effets secondaires sur l’organisme même si les consommateurs attestent n’avoir pas encore connu ces inconvénients. À cet effet, des investigations dévoilent bien évidemment des conséquences liées à l’excès des feuilles de laurier dans la consommation. Par exemple, la feuille de laurier peut provoquer une somnolence ou nuire aux personnes ayant un estomac sensible lorsqu’il est consommé en excès. Aussi pourrait-il être dangereux pour les femmes enceintes ou allaitantes pour qui la consommation en est contre indiquée. Il est de ce fait conseillé que la consommation du laurier soit faite avec modération et prudence
Perside HOUNFODJI (Stag)

Source : Fraternité

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives