À travers un atelier d’information et de formation: Kass et Social Watch outillent les élu(e)s sur leurs rôles et missions

L’hôtel La Casa Cielo de Cotonou a servi de cadre, mercredi 2 novembre 2022, à un atelier d’information et de formation des élu(s) sur leurs rôles et missions. Organisé par la Fondation Konrad Adenauer Stiftung (Kas) avec l’appui technique de Social Watch Bénin, cet atelier, qui a duré trois jours, offre un cadre d’échanges et de dialogue entre pairs avec les acteurs de la société civile sur la gestion publique pour plus de participation et de mobilisation des citoyens au développement.

 

‘’Face au peuple’’. C’est l’intitulé de cet atelier d’échanges sur les rôles et missions des élu(e)s. Lequel a réuni pendant 72 heures, élus, acteurs de la société civile ainsi que des personnes ressources. Dans son discours d’ouverture, le Vice-président de Social Watch Bénin, Victor Gbedo, a laissé entendre que le caractère immuable de ce principe confirme les propos de l’ancien Président américain Abraham Lincoln qui a dit que la démocratie est le «gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple». Le peuple reste, dit-il, la source du pouvoir politique suprême, que ce soit par ses représentants ou qu’il exerce directement sa souveraineté par le moyen du référendum. « Mesdames et messieurs, dans sa contribution à l’enracinement des valeurs démocratiques, la promotion de la redevabilité et surtout le renforcement du rôle et des missions des élu.es, Konrad Adenauer Stiftung (Kas) nous invite à l’activité  » Face au peuple » (…). Il s’agit donc, d’une activité qui vise le renforcement des missions des acteurs et l’amélioration des pratiques démocratiques. Je n’ai aucun doute que, pour de meilleures pratiques démocratiques, conformément aux missions des uns et des autres, cet atelier reste un renforcement de nos capacités. C’est sur cette note d’espoir que je vous souhaite la bienvenue tout en remerciant Konrad Adenauer Stiftung (Kas) pour son appui financier. Nous souhaitons que ce type d’activité s’organise régulièrement pour rappeler aux acteurs leurs rôles et missions pour une démocratie qui cherche à mieux se porter », a-t-il expliqué. À sa suite, Théodore Golli, Chargé de programme Kas a pris la parole, pour dire quelques mots à l’endroit des participants. Dans son allocution, il ressort que ‘’Face au peuple » est une initiative née en Côte-d’Ivoire pour une raison. Cette raison, à l’en croire, c’est que les élu(e)s une fois au pouvoir, n’avaient pas l’occasion d’échanger avec leurs populations. « Et, à tort ou à raison, les mandats des Maires et des Députés sont confondus. Ce qui fait donc que le devoir de redevabilité posait souvent problème », a-t-il expliqué. Ce qui a donc fait naître, à l’écouter, cette initiative pour permettre dans ce pays aux élus et aux populations de s’asseoir et de pouvoir échanger sur les missions et attributs de chacun pour qu’au soir de leurs mandats, l’on sache qui devrait faire ceci et ne l’a pas fait. Si cette activité a fait donc son petit bonhomme de chemin en Côte-d’Ivoire, ils ont décidé, d’après lui, à l’expérimenter au Bénin. Une idée qui d’ailleurs renforce, reconnaît-il, la démocratie du pays. En souhaitant de bons travaux aux participants, Théodore Golli n’a pas manqué de renouveler ses intérêts au Bénin en qui, il dit croire. Durant ces trois jours, plusieurs communications seront faites, suivies de panels sur divers thèmes en rapport avec le contrôle de l’action gouvernementale, la décentralisation, la démocratie.

J.G

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives