Accès aux soins de qualité dans les hôpitaux: “Toute déviance sera sévèrement sanctionnée“, menace Benjamin Hounkpatin

Dans son intervention sur la télévision nationale à l’occasion du bilan 1 du second mandat du gouvernement de la Rupture, le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin a mis en garde les agents de santé contre toute déviance dans les hôpitaux.

 

“C’est un défi énorme auquel le système de santé fait face. La commission du Professeur AYIVI et aussi les autres corps d’inspection du Ministère de la santé ont eu à relever plusieurs déviances ; et depuis bientôt deux ans, nous traquons systématiquement et sans état d’âme ces déviances dans le secteur de la santé. Avec les partenaires sociaux et les syndicats, nous nous sommes entendus au début pour que les sanctions qui sont prononcées puissent être des sanctions pour les amener à prendre conscience. Nous avons passé ce cap déjà. Aujourd’hui, toute déviance sera sévèrement sanctionnée. Nous donnons ce modèle aux nouveaux agents. Nous les avons entretenus sur ce qu’il faut faire dans le secteur, le respect de l’éthique en matière de soins sanitaires on leur a inculqué cela. Il leur reste de travailler en suivant les règles de l’art et d’y rester“ a lancé le ministre Benjamin Hounkpatin. Et de rassurer que des dispositions ont été prises afin que les populations puissent dénoncer les affres qu’elles traversent dans le cadre de l’offre de soins de qualité. “Au niveau du Ministère de la santé, il y a des réflexions approfondies qui sont en cours pour que les agents au combat soient déterminés et motivés à sauver des vies“ a-t-il déclaré.

Quid des sanctions…

A en croire l’autorité ministérielle, plusieurs agents de santé ont été déjà sanctionnés pour des déviances. “…Il y a eu plein de sanctions. Il y a eu des mises à pied allant de 1 mois à 6 mois. Il y a eu des radiations déjà dans le secteur.  Je voudrais vraiment demander aux agents de reprendre conscience. C’est vraiment le cœur lourd que nous sommes obligés de procéder à cela, mais ce sera sans état d’âme que nous allons le faire. Il faudrait que nos populations puissent avoir accès à des soins de qualité. Ils n’ont pas demandé à être malades. Nous avons eu l’occasion d’écrire « j’ai l’honneur » et de dire « je veux servir la population, je veux servir mon pays » ; mais quand nous voulons le faire, faisons-le bien, faisons-le comme il se doit » fait savoir Benjamin Hounkpatin.  Et de poursuivre «Nous avons mis en place un numéro vert WhatsApp au niveau du Ministère de la santé qui est le 91 44 44 44 sur lequel soit par audio, soit par message WhatsApp, il y a des dénonciations….Aujourd’hui, il y a un numéro à la Présidence de la République qui fonctionne déjà et duquel nous recevons des plaintes. Donc, tout ce corpus de dénonciation nous permet de traquer dans leur dernier retranchement les déviances qu’il y a dans le système ».

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives