Apprentissage dans l’économie informelle: Des recommandations pour le renforcement des systèmes

A l’issue d’un atelier régional sur le renforcement des systèmes d’apprentissage dans l’économie informelle en Afrique qui s’est déroulé du 22 au 23 février 2023 à Cotonou, des recommandations ont été faites afin de renforcer les systèmes d’apprentissage.

 

Deux jours durant, les représentants des gouvernements, des organisations d’employeurs et de travailleurs, des associations d’artisans, près de 200 experts en développement des compétences et plusieurs partenaires venus d’une vingtaine de pays ont pris part à ce rendez-vous régional. Des réflexions ont été menées quant à la manière de préserver et d’améliorer les systèmes d’apprentissage existants dans l’économie informelle afin de promouvoir la qualité, l’innovation, le développement économique, la justice sociale et les transitions vers la formalité. Officiellement lancés par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi, les travaux ont permis un partage approfondi des connaissances et d’expériences. “La comparaison d’approches innovantes en matière de partenariats entre les associations d’artisans et d’entreprises, les associations d’employeurs et de travailleurs, les représentants de gouvernements et les acteurs non gouvernementaux était également au centre des discussions au cours de cette rencontre de haut niveau“ renseigne le site officiel du gouvernement. A l’issue des travaux, des recommandations ont été formulées dont, entre autres, la mise en place d’un programme d’apprentissage de qualité et attractif à la fois pour les jeunes et les entreprises, ce qui est essentiel à la transition nécessaire de l’apprentissage professionnel informel vers la formalité; la création d’un hub régional d’échange sur l’amélioration de l’apprentissage; l’introduction du sujet de l’apprentissage dans le dialogue social national; le renforcement du dialogue entre employeurs, apprentis et centres de formation; le placement des apprentis dans les centres qui correspondent à leur niveau. De même, le Bénin a été désigné comme point focal de l’apprentissage en Afrique.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire