Artistes et chercheurs au rendez-vous du développement par l’art

‘’Résidence International d’artistes et Chercheurs de Kamina (KARP-KAMINA)”, noble et ambitieux projet, est une idée originale de Samuel Olou, une grand artiste sculpteur qui a une grande ambition pour le développement de l’art en Afrique et plus spécifiquement au Togo. Il aurait voulu que le projet prenne corps au 100ème anniversaire de la destruction de cette station radio par les allemands c’est-à-dire en 2014 mais ce n’est qu’en 2016 que la première édition de la résidence a eu lieu. Et depuis, le projet piloté par l’association Karp-Kamina, suit son court et la 4ème édition aura lieu du 25 octobre au 25 Novembre 2019 à Kamina, Atakpamé au Togo. KARP-Kamina, qui rassemble artistes, historiens, journalistes et chercheurs de diverses nationalités, se veut donc une plateforme mondiale où l’art doit contribuer au développement du continent africain en général et du Togo en particulier.

Etalé sur 10 ans, est un projet d’envergure internationale qui, une fois dans sa phase active, se veut d’être l’apanage des artistes, chercheurs et historiens du monde entier. Pour les promoteurs, il faudra que depuis Kamina, le monde entier ait une autre perception de l’Afrique d’une façon générale. Ainsi donc, la valorisation de Kamina, relique de la base militaire allemande au cours de la première guerre mondiale, est une façon pour l’association Karp-Kamina de conserver l’histoire et de la faire connaitre aux générations futures. Kamina sera donc un musée à ciel ouvert où les touristes de par le monde pourront venir se distraire tout en apprenant, les artistes viendront puiser leur inspiration, les chercheurs ouvrir leurs esprits et les historiens de retracer les faits pour l’éternité. Pour le compte de cette 4ème édition, les artistes et autres invités sont : Tine R. Nagbé, Sika A. Beauty Akpaloo, Kossi Robert Wotor et Patrice Messanvi, tous du Togo ; Sydney Kacele Siansangu de la Zambie ; Ray Claver Agbo, Isaac Kojo Biney Aggrey et Anita Cudjoe du Ghana, Cokou Romain Ahlinvi du Bénin ; Marian Heyerdahl et Prof. Ole Lislerud de la Norvège, Alihonou Agbégnigan du Togo/Bénin et Samuel Olou du Togo/Norvège.

Ainsi, pendant 4 semaines, ces artistes venus d’horizons divers vont échanger sur les techniques de travail, les expériences vécues. Les débats et les tables rondes sont aussi au menu pour permettre une ouverture et une meilleure connaissance de l’art. A la fin, les œuvres réalisées au cours des ateliers seront objets d’une exposition dans le vernissage est prévue pour le 20 novembre 2019 sur le site de Kamina.

C’est un projet ambitieux et vivement qu’il ait une attention particulière de la part des autorités compétentes car cela permettra d’atteindre plusieurs objectifs du développement durable dont notamment l’ODD1 (Eradiquer la pauvreté), l’ODD 8 (travail décent et croissance économique), l’ODD 11(Villes et communautés durables) et l’ODD 15 (Vie terrestre). Pour la 4ème fois donc, des artistes, journalistes, chercheurs et historiens sont au rendez-vous du développement durable à travers l’art.

Cokou Romain COKOU

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives