Atelier d’évaluation des besoins en Santé Sexuelle et Reproductive: L’Ong ‘’LEB’’ se soucie du bien être des jeunes de Savalou

(Un projet riche en opportunité)

Les jeunes déscolarisés de la commune de Savalou ont bénéficié les lundi 20 et mardi 21 juillet 2020 d’une séance de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive, une problématique à laquelle ils sont régulièrement confrontés. L’initiative est de l’Ong ‘’Les enfants du Bénin’’ (LEB), présidée par Eugène Gnonlonfin, en partenariat avec l’Association béninoise pour la promotion de la famille (Abpf).

 

La jeunesse a aujourd’hui besoin  d’être orientée sur des sujets sensibles tels que la santé sexuelle et reproductive. Et c’est à ce titre que pour remplir pleinement sa mission et jouer indirectement le rôle d’éclaireur qui est le sien,  l’Ong ‘’Les enfants du Bénin’’ (LEB), à travers ses responsables, a pris l’initiative d’aller au contact les jeunes déscolarisés de la cité des Sohavi. L’objectif est  d’évaluer leur réels besoins lorsqu’on parle de la santé sexuelle est reproductive. Une manière pour l’organisation d’aller s’enquérir afin de pouvoir servir d’interface entre ces jeunes et les autorités municipales et locales. A l’issu de l’initiative, il est visé que  de réelles solutions soient élaborées dans la perspective de soulager cette couche qui reste sans défense face aux risques sur le plan de la pratique sexuelle. Pour y parvenir, la salle de conférence de l’hôtel F&F de Savalou a servi d’office pour faire d’abord un état des lieux sur les attitudes et informations requises par ces jeunes sur le sujet. Sur l’ensemble diversifié qu’ils formaient dans la salle à savoir : apprentis soudeur, coiffeuse, maçon et menuisiers, chacun a exposé son point de vue par rapport à ce qu’il sait de la mauvaise ou la bonne utilisation de son appareil génital. Appuyés par l’animatrice de l’Abpf Josiane Fassinou, les uns et les autres ont été davantage éclairés sur ce qu’il faut faire et ce qu’on ne doit pas faire lorsqu’on est jeune et en pleine préparation de son avenir. A cet effet, les conséquences fâcheuses relatives aux mauvaises options dans la gestion de sa vie sexuelle ont été rappelées. Entre autres, il y a les infections et maladies sexuellement transmissibles, l’abandon de l’apprentissage et la mort. Les deux organismes en ont profité pour insister sur le bien-fondé de l’observance des dispositions telles l’abstinence, le port des préservatifs et la fidélité à son partenaire.

Ils ont dit…

Dagnon Odile (participante : Apprentie Couturière à Ouèssè ‘’Savalou’’)

« Ce que moi j’ai retenu de tout ce qu’on nous a dit lors de la séance est que nous devons faire de la fidélité notre maître mot si nous avons fait l’option d’aller au sexe. Cette initiative que l’Ong ‘’LEB’’ et l’Abpf ont amenée est à saluer. Puisqu’elle nous a permis de nous renseigner sur d’autres aspects de la vie sexuelle que nous ne maîtrisions pas. Et nos réels besoins ont été véritablement évalués. S’ils peuvent, au-delà de cette formation passer de temps en temps dans les ateliers aussi pour toucher le reste des jeunes qui n’ont pas eu cette chance, je pense que ce serait bien. »

Dagbégnon Florentin (Participant : Apprenti soudeur à Savalou)

« Moi je suis particulièrement heureux de cette initiative de sensibilisation qui n’est pas une première dans la commune de Savalou mais ne nous suffit jamais. Parce que, à chaque fois qu’il y a ce type d’initiative, nous avons toujours quelque chose de nouveau que nous gagnons.  C’est un moment important dont nous avons régulièrement besoin pour nous orienter et nous éviter les risques inutiles. »

 

Réalisation : Teddy GANDIGBE

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives