Audience à la Haac: Pour une presse responsable au service de la population

Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), Rémi Prosper Moretti, a reçu en audience, mardi 15 octobre au siège de l’institution, les membres de l’association « Radio Maria Bénin » et ceux de la Commission béninoise des droits de l’homme. Ils ont discuté avec le président de l’institution de régulation des médias de sujets d’intérêt commun.

Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), Rémi Prosper Moretti, a reçu ce mardi 15 octobre, une délégation de l’association « Radio Maria Bénin » et les membres de la Commission béninoise des droits de l’homme. Ils sont allés féliciter le président de la Haac pour sa nomination à la tête de l’institution et ont abordé avec lui des sujets relevant du domaine des médias.

A sa sortie d’audience, le président de l’association « Radio Maria Bénin » précise que l’objectif de leur visite au président de la Haac est de plaider pour l’installation et le démarrage effectif des activités de la radio qui est une institution religieuse mondiale de l’église catholique. Ernest Yegnon note que Radio Maria Bénin participe à la formation spirituelle et humaine de chaque citoyen. « L’église catholique tient beaucoup au développement de la personne humaine. Ce pourquoi nous sommes dans les locaux de la Haac pour solliciter l’appui du président afin qu’il puisse voir dans quelle mesure, il peut nous accorder l’autorisation », a-t-il précisé.

A la suite de l’association « Radio Maria Bénin », les membres de la Commission béninoise des droits de l’homme ont affirmé qu’il s’agit d’une visite de courtoisie institutionnelle à l’endroit du président de la Haac. Le président de la commission,

Clément Capo-Chichi, explique que l’institution aux termes de la loi, a pour mission, la promotion et la protection des droits de l’homme sur l’ensemble du territoire de la République du Bénin. « Nous avions eu à échanger avec les médias il y a de cela un mois sur leur rôle dans la promotion et la protection des droits de l’homme sans oublier les problèmes qu’ils rencontrent. Il nous est revenu qu’il y a des questions qui méritent notre attention et ces questions ne peuvent pas être résolues sans l’apport de la Haac qui est l’organe constitutionnel chargé de la régulation des médias », a-t-il indiqué. Clément Capo-Chichi ajoute qu’avant de parler du droit à l’information, il faudrait que les professionnels des médias fassent leur travail avec professionnalisme et discernement. Il informe également qu’ils ont fait cas au président de la Haac des problèmes relatifs au secteur des médias.

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives