Baisse de 5 % des prix à la consommation en février 2022

L’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de février 2022 a enregistré une baisse de 5,0 % par rapport à celui du mois précédent. Son niveau s’est établi à 104,8.

Les prix à la consommation au Bénin ont connu une baisse de 5,0 % au mois de février 2022 selon la note d’analyse de l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC) au sein de l’UEMOA. L’indice du mois de février 2022 s’est situé à 104,8 contre 110,4 au mois de janvier 2022. Comparé à son niveau de novembre 2021 et de février 2021, l’indice a respectivement baissé de 2,1% et augmenté de 2,5%

La baisse de l’indice global de février 2022 est imputable à la chute du niveau des prix des produits des fonctions : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-9,6%), « Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles » (-5,8%). Il y a aussi : « Biens et services divers » (-4,1%) et « Restaurant et hôtel » (-3,4%).

« L’analyse de l’évolution mensuelle du niveau général des prix selon la nomenclature secondaire indique que le recul observé en février 2022 fait suite à une baisse enregistrée à tous les niveaux », indique la note d’analyse de l’UEMOA. Il est noté principalement une régression du niveau des prix de 8,9 % pour les produits frais et de 6,8% pour les hors produits frais et énergies.

Le niveau des prix des produits locaux est retombé de 6,8% et celui des produits importés est de 1,1%. « En distinguant les secteurs de production des biens et services, l’évolution du niveau des prix est de -6,7% pour le primaire, -7,8% pour le secondaire et de -1,5% pour le tertiaire. Quant à la décomposition des indices de prix selon la durabilité des produits, elle révèle la régression des prix des biens non-durables (-8,4%), des semi-durables (-1,7%) et des durables (-1,6%) », informe la même source.


En moyenne annuelle, le taux d’inflation en février 2022 est ressorti à 2,8% soit une hausse de 0,4 point de pourcentage par rapport à janvier 2022. L’augmentation du niveau des prix en glissement annuel est due principalement à la progression des prix de 4,5% pour les « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (prix des postes de consommation suivants : céréales non transformées (16,1%), les pâtes alimentaires (34,5%), les tubercules et plantains (49,7%) et la viande de bœuf (81,3%)) et de 4,1% pour le « Transport ».

Le niveau général des prix est de 112,7 en février 2022 dans l’ensemble des huit Etats de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). L’Indice Harmonisé a progressé de 0,3 % par rapport au mois de janvier 2022 et de 1,5% comparativement à son niveau de novembre 2021. L’évolution mensuelle de l’indice régional a été portée par la hausse du niveau général des prix dans six (06) Etats membres de l’Union à savoir Burkina Faso (2,3 %) ; Sénégal (1,4%) au Togo (1,0%) ; Niger (0,6%) ; Côte d’Ivoire (0,3%) et Guinée-Bissau (0,2%). Mis à part le Bénin, le Mali a aussi enregistré une baisse en rythme mensuelle de -0,2%.

L’évolution en février 2022 pour le niveau global des prix au sein de l’Union fait suite au renchérissement des « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » de 0,6%, du « Transport » de 0,4% et des « Logement, eau, électricité et autres combustibles » de 0,2%.

A.Ayosso

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives