Bénin : La Fondation Malehossou invite le peuple béninois à bannir les anciennes et mauvaises pratiques et accompagner le président Talon

Au Bénin, rien n’est plus comme avant. Tout change, tout évolue. Et ce, depuis 2016, avec l’accession au pouvoir de Patrice Talon. Pour maintenir le cap, la Fondation Malehossou invite le peuple béninois à bannir les anciennes pratiques et accompagner le président de la République, Patrice Talon. Et pour cause.

Au Bénin, de mauvaises pratiques ont longtemps régressé le pays. Elles se conjuguent au passé depuis 2016. C’est le cas des rançonnements sur nos routes. Les voyageurs en témoignent. Circuler au Bénin, quand vous êtes en règle, est devenu chose aisée. Il n’y a plus de tracasseries policières. Les réformes à l’ère de la rupture ont favorisé cette profonde révolution.

Par ailleurs, au Bénin, l’escroquerie et ses corollaires qui régnaient en maitres et prenaient une proportion inquiétante disparaissent à petits coups. Le Bénin n’est plus un paradis aux dealers et trafiquants de drogues ou autres stupéfiants. Les gaymen qui roulaient carrosse et font  leurs lois dans plusieurs localités changent de profession ou de métier. Les violeurs qui ne se corrigent pas sont traqués. Avec les nouvelles dispositions, ils sont traduits devant la justice et punis.

Dans l’administration publique comme privée, la corruption diminue pour ne pas dire disparait. Ceux qui détournent les deniers publics sont jetés en prison après leur jugement. Le respect de la chose publique est désormais de mise. C’est ainsi que dans certaines communes, d’anciens maires et leurs collaborateurs ont fait les frais de la mal gouvernance. Si certains viennent de purger leurs peines carcérales, d’autres séjournent encore en prison. Voler une parcelle ou un bien appartenant à l’Etat ou à une tierce personne, plusieurs ont déjà fait les frais devant des juges des tribunaux du pays.

C’est le moment de se lever

La liste des anciennes et mauvaises pratiques, qui font régresser le pays, est légion. Il y a aussi le cas de certains qui se croient intouchables et qui se faisaient même octroyer des passeports diplomatiques. Alors qu’ils n’y ont pas droit. Tout ceci est désormais banni sous le président Talon. Le Béninois vit désormais de ce qu’il produit ou fait. Il n’y a plus de complaisance. Et Patrice Talon ne connait pas d’ami, ni de parent.

En ce qui concerne les marchés publics, ceux qui versaient des pots de vins allant de 10 à 20% pour en obtenir et ne pas bien réaliser ou abandonner les chantiers une fois les travaux commencés ont compris que cette ancienne et mauvaise pratique n’est plus possible.

Dans l’administration publique, les enfants des pauvres réussissent désormais aux concours de l’Etat. Pour le recrutement des secrétaires exécutifs des mairies, il a été procédé à un tirage au sort pour éviter la corruption et autres tricheries qui ont dicté leurs lois dans un passé récent.

Autre mauvaise habitudes, par le passé, pour se rendre à la Mecque, chaque pèlerin est logé à une dizaine de kilomètres de la kaaba. Ils font ainsi face à d’énormes difficultés pour s’y rendre… Depuis 2019, ces mauvaises habitudes ont changé, grâce au Président Talon. Il est exigé aux convoyeurs de loger les pèlerins non loin de la Kaaba afin qu’ils vaquent aux obligations religieuses une fois à la Mecque.

« Chassez le naturel, il revient au galop ». C’est fort de cet adage et compte tenu de ses pratiques rétrogrades que la Fondation Malehossou invite le peuple béninois à bannir les anciennes et mauvaises pratiques et accompagner le Président Talon dans sa vision de développement du Bénin. Tenez ! De 3,8% en 2020, la croissance du Bénin est passée à 7% en 2021. Malgré les effets de la COVID 19. Cette performance saluée par la BCEAO et d’autres pays est la preuve de la pertinence des réformes majeures mises en œuvre par le gouvernement du Président Talon dont l’objectif est de poursuivre le chantier de l’amélioration des conditions de vie des populations. Le Bénin est épargné de la famine malgré la crise économique qui sévit actuellement. Tout ceci est possible grâce aux réformes et à la gouvernance d’un homme, Patrice Talon qui est à la tête d’une équipe qui a compris que les choses ont changé et que rien n’est plus comme avant. Qu’on l’aime ou on ne l’aime pas, le Président Talon a, à son actif, plusieurs réalisations qui font tache d’huile. Et pour que le Bénin soit davantage cité en exemple, la Fondation Malehossou appelle les béninois à bannir d’anciennes pratiques qui constituent un frein au développement. Le souhait de la Fondation Malehossou est que les Béninois accompagneront le président de la République, Patrice Talon, afin qu’il révèle davantage le Bénin, un pays  qui change. C’est maintenant, plus que jamais, le moment pour la société civile, les acteurs politiques, les fonctionnaires et les opérateurs économiques de se rassembler pour bannir les anciennes pratiques pour bâtir l’avenir du Bénin sur la bonne gouvernance, le respect des lois et règles, la confiance, la justice et la liberté. C’est le moment de se lever, de dénoncer ces pratiques rétrogrades, de les bannir et d’accompagner le Président Talon dans la mise en œuvre des réformes.

Armelle C. CHABI

The post Bénin : La Fondation Malehossou invite le peuple béninois à bannir les anciennes et mauvaises pratiques et accompagner le président Talon first appeared on Les 4 VERITES.

Source : Les 4 VERITES

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives