Bénin: le ramadan fêté de façon particulière ce samedi par la communauté musulmane

Après 30 jours de jeûne, passés dans un contexte assez difficile, la communauté musulmane fêtera, le samedi 23 mai 2020, la fête du ramadan dans une situation tout autant particulière. 

Le samedi 23 mai 2020, la communauté musulmane du Bénin fêtera la fête du Ramadan, qui marque la fin d’une marche de 30 jours de communion avec Allah, de jeûne, de prière et d’aumône. Le jeûne de 30 jours, observé par le fidèle musulman, durant ce temps, est l’une des prescription des cinq piliers de l’Islam, en dehors de la profession de foi, du pèlerinage à la Mecque, des 05 prières quotidiennes et de l’aumône obligatoire. En effet, au cours du temps de carême, les musulmans, ayant l’âge requis, selon les courants de l’islam, ne doivent pas manger, boire, fumer, ni entretenir de rapport sexuel de l’aube au coucher du soleil. Les références au jeûne se trouvent dans les versets 183-1 183-2 de la deuxième sourate du Coran : « Ô croyants ! Nous vous avons prescrit le jeûne (Al-Siyam) comme nous l’avons prescrit à ceux d’avant vous… ». Ainsi, considérée comme une période de purification et d’intenses communion avec Allah, la fin du jeûne musulman est célébrée par la fête du Ramadan.

A lire aussi: Bénin Communales 2020: le parti « religion », la grande noyade ?

Le ramadan est le neuvième mois du calendrier musulman. Ce calendrier, étant lunaire, le mois du ramadan se décale chaque année. La racine du mot ramadan (ou ramadhan, ou encore ramazan) est dérivée de l’arabe ramida ou al-ramad qui font référence à une chaleur intense. Selon la tradition, l’archange Gabriel est apparu au prophète Mahomet lors de la 27ème nuit du mois de ramadan pour lui révéler le Coran. C’est la nuit du « destin » (Laylat al-Qadr). Afin de célébrer cet événement majeur de l’Islam, le jeûne a été instauré durant ce mois sacré de ramadan, la deuxième année de l’Hégire (le calendrier islamique), soit en 624 de l’ère chrétienne. Le Ramadan est considéré comme le mois de la charité, car, lorsqu’il s’achève, le fidèle doit s’acquitter d’une aumône, la zakât al-fitr. Il est aussi le mois au cours duquel de nombreux autres événements importants de l’histoire de l’islam sont commémorés. La fête islamique de l’Aïd el-Fitr, le 1er chawwal, marque la fin de la période de jeûne et le premier jour du mois suivant, après qu’une autre nouvelle lune a été repérée ; l’Aïd arrive donc après 29 ou 30 jours de jeûne. Aïd el-Fitr désigne la fête de la rupture du jeûne, l’occasion de célébrations et de fêtes.

Le ramadan dans un contexte particulier: 

Lorsque le jeûne est terminé, les musulmans se rendent dans les mosquées en début de matinée, vêtus de leurs plus beaux habits (souvent neufs), pour la première prière de l’Aïd. Ce qui ne sera pas possible cette année du fait de la pandémie de la Covid-19 qui impose momentanément sa loi à tous les Etats et à toutes les confessions religieuses. Après cette première prière, des présents sont ensuite remis aux enfants, des festins sont organisés et des visites aux parents et amis effectuées. Toute chose qui ne pourra pas être effectuée du fait des mesures barrières et de distanciation sociale actuellement en cours. En effet, les musulmans profitent de ce jour de fête pour rendre visite à leurs amis proches et leurs familles. La fête du samedi prochain sera donc particulière pour la communauté musulmane, qui fait d’habitude, de ce moment, une occasion de réjouissance populaire.

L’article Bénin: le ramadan fêté de façon particulière ce samedi par la communauté musulmane est apparu en premier sur BENIN WEB TV.

Source : BENIN WEB TV

Laisser un commentaire

Au quotidien

mai 2020
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives