Bénin : Propositions de Maliki Lalèyè pour la lutte contre la sortie frauduleuse du soja et du cajou

Par : Chafick FAGBÉMI
© BOULEVARD DES INFOS

Le citoyen béninois Maliki Lalèyè, n’est pas d’accord avec la stratégie actuelle mise en œuvre par le gouvernement pour éviter frauduleuse de certains produits du territoire béninois. Il dénonce surtout l’usage de tractopelles pour creuser des trous dans certaines régions de la commune de Savalou. En lieu et place de cette méthode qui peut coûter des vies humaines, ce natif de la 9 ème circonscription électorale fait plusieurs propositions au gouvernement. C’est à lire ici.


Propositions de Maliki Lalèyè dans la lutte contre la sortie frauduleuse de certains produits

Qui a ordonné de creuser des trous dans les zone frontalières pour empêcher la libre circulation des personnes et des biens ? C’est triste et à la limite choquant de voir les tractopelles creuser des trous de 4 à 5 mètres de profondeur dans les zones frontalières au Togo en l’occurrence à l’ouest Savalou. Nous sommes tous des fils de ce pays et sommes tenus de travailler pour son développement dans la paix et l’union.

Dans cette lutte contre la sortie frauduleuse du soja et du cajou, l’État n’a t-il plus autre méthode pour régler le probleme de la sortie frauduleuse du soja et du cajou ?

Les forces de l’ordre ne sont ils plus capables de faire le job de sécurité ?

Autant de questions qui nécessitent une réponse.

Propositions

Je pense et je crois en ma qualité de citoyen Béninois, qu’on peut trouver autres solutions que l’usage de tractopelles. La DGDDI, la police, les eaux forêts ne sont ils plus capables de travailler autrement sans creuser des trous pour empêcher la sortie du soja et du cajou ?

En dehors du cajou et du soja, nos mères et femmes empruntent ces mêmes chemins, qui pour aller se ravitailler de l’autre côté de la frontière, qui pour aller se soigner au Togo ou vis versa.

Ce qui est encore plus grave dans cette histoire, c’est qu’aucunes des autorités communales ne sont associées, ni informées de l’usage des tractopelles.

Oui à la lutte contre la sortie frauduleuse du soja et du cajou, mais non à l’usage des tractopelles pour creuser des trous qui peuvent causer plus de dommages.

Source : Boulevard des Infos

Laisser un commentaire