Campagne pour les législatives: Messages des sept partis politiques en lice

Messages des sept partis politiques en lice

Liberté-Travail-Prospérité

Mesdames et messieurs,

Béninoises et béninois,

Chers amis,

Depuis le 23 décembre 2022 s’est ouverte la campagne pour les élections législatives dans notre pays. Cette campagne se déroule afin de vous permettre d’opérer en toute connaissance de cause et de façon lucide le choix convenable pour notre pays le 8 janvier prochain.

Oui vous allez devoir choisir, choisir non pas un projet de société comme tendent à vous le faire croire certaines formations politiques. Mais vous choisirez plutôt des orientations politiques qui certainement vont influencer la gouvernance de notre pays pour les trois prochaines années. Bien plus encore ces orientations politiques détermineront les lignes de force béninoise de cette fin de quart de siècle.

Quel sera donc le rôle des députés que vous aurez à choisir le 8 janvier prochain ?

Premièrement, il est de voter la loi, une loi commune qui s’impose à nous tous et qui est le reflet de notre volonté de vivre ensemble dans une société bien organisée mettant chacun en face de ses droits mais aussi de ses devoirs.

Deuxièmement, il est de consentir l’impôt, impôt qui garantit notre souveraineté en tant que nation libre et indépendante capable de subvenir à ses propres besoins en comptant d’abord sur ses propres moyens.

Troisièmement, il est de contrôler l’action du gouvernement, un gouvernement légitime que vous aviez élu vous-même pour conduire notre destinée commune. Et c’est justement pour exercer cette responsabilité que le Bloc Républicain, ses 109 candidats et leurs suppléants respectifs sont sur le terrain depuis ce jour pour solliciter votre confiance.

 Qu’est ce qui nous guide ?

Un constat !

Le Bénin est dans l’épreuve et plus que jamais le Bénin est face à un choix historique. Est-ce que nous allons faire les efforts nécessaires pour continuer de révéler notre pays ? ou est-ce que pour des raisons de facilité, nous allons nous laisser glisser sur une pente qui nous conduira certainement vers une situation économique et sociale extrêmement difficile ?

Saurions-nous, nous rassembler face à la menace ?

Mais pourquoi y’a t’il menace qui pèse sur nous ?

Parce que nous sommes concurrencés depuis des années par des pays immenses, par des pays peuplés de milliards d’habitants, par des pays qui travaillent dur, par des pays qui investissent, par des pays qui produisent et qui progressivement prennent toutes les places sur le marché régional et international.

Une grande partie de nos difficultés provient donc du fait que nous ne produisons pas assez et que nous avons encore des pans entiers de notre industrie qui sont embryonnaires.

Or derrière cette baisse de production qu’y a-t-il ?

Il y’a la baisse de nos revenus, la baisse de notre richesse, il y’a l’emploi qui ne se développe pas et le chômage qui monte et des souffrances de plus en plus grandes pour beaucoup de nos concitoyens.

Pour permettre à notre gouvernement de mettre en place les politiques qui endiguent ces souffrances, il faut identifier la racine du mal et apporter l’encadrement juridique nécessaire aux innovations et aux actions stratégiques.

C’est pourquoi je vous demande à tous de donner la majorité au Bloc Républicain, le parti du cheval Blanc cabré au soir du 8 janvier prochain afin de lui permettre de :

– Renforcer la compétitivité de nos entreprises pour lutter efficacement contre le chômage de masse.

– Poursuivre la réforme de l’éducation pour redonner à l’école sa place de l’excellence pour préparer les bases solides de l’économie du 21em siècle qui repose sur les percées scientifiques et les sauts technologiques.

– Transformer en profondeur les moyens judiciaires, pénitentiaires et sécuritaires de l’état pour protéger notre liberté et assurer la sécurité de tous.

– Poursuivre les réformes visant à redonner à chaque famille béninoise la maîtrise de notre destin national à travers le pouvoir d’achat car chaque enfant du Bénin en ce 21e siècle constitue la principale richesse de notre pays.

Mesdames et messieurs, mes chers amis,

Avec le bloc Républicain,

C’est une nouvelle génération qui se lève, qui demande un espoir dont personne n’a le monopole ni le privilège, elle est constituée de jeunes et de femmes qui prennent le risque de s’engager en politique malgré la caricature qui y faite. Elle porte les couleurs de la différence dans le discours et dans les actes et elle ne s’en excuse pas. Elle ne demande rien pour elle-même mais tout pour notre pays.

Aidez-nous à bâtir une terre d’espérance en Afrique.

Vive le Bloc Républicain

Vive le Bénin.

Je vous remercie.

Secrétaire Général National du Bloc Républicain,

Abdoulaye BIO TCHANÉ

MESSAGE DE NOUVEL AN DU PDT MPL

Béninoises et Béninois;

Militantes et militants du MPL ;

Plus qu’un devoir, c’est pour moi une obligation morale à laquelle je voudrais humblement m’acquitter en formant mes vœux à tout un chacun de vous à l’orée de cette nouvelle année, 2023. Mais d’abord et avant tout, il est également de coutume que nous portons un regard rétrospectif sur l’année 2022 qui vient de s’achever.

2022 s’est avérée comme le présage d’un début d’accalmie au plan politique pour notre Chère Patrie commune, le Bénin. Ce pas vers la paix est le fruit de la volonté commune des Béninoises et des Béninois en majorité et du pouvoir central en particulier qui pour une première fois, depuis 2016, veut tenter de savoir raison garder en faisant la part des choses pour le bon déroulement du processus électoral en cours. Et c’est tout simplement ce que nous voudrions depuis 2019 ; laisser le peuple faire librement ses choix politiques. Nous avons milité pour cela ! La bataille est pliée, mais il reste à gagner la guerre ; celle-là qui consiste en la libération de toute une Nation éprise de paix et de justice. Bien sûr que nous y arriverons dans quelques jours, comptant sur vous et sur vos agissements citoyens respectifs tant attendus pour le 08 janvier prochain.

Ne manquez guère à ce rendez-vous, si vous êtes vraiment patriotes !

Loin de transformer la présente tribune à un procès du régime en place, je m’en voudrais tout de même, de ne pas extérioriser ma peine vécue, née l’observance de nos chagrins collectifs au plan social. Nous avons souffert et nous continuons de souffrir alors que nous sortions à peine de la pandémie de la Covid-19 et de ses affres néfastes sur le quotidien de chacun de nous. Pour nous au Mouvement Populaire de Libération, c’est une grande occasion manquée pour nos dirigeants de tout relancer et de donner espoir aux citoyens béninois.

Nourrissons tous ensemble l’espoir que le Bénin renaîtra de ses cendres. Nulle ne sera de trop ! Prenons chacun un rôle afin de retrouver un équilibre sociopolitique ; gage de toute stabilité, laquelle nous permettra de relever les défis qui nous attendent sur les autres plans.

C’est la raison pour laquelle, en ce début d’année, mes premières pensées vont à l’endroit des malades et accidentés en souffrance dans nos hôpitaux et autres centres de guérison. Je leur souhaite bon rétablissement. Vivement qu’ils nous reviennent saint et sauf parce que nous avons besoin d’eux. Je voudrais également adresser mes mots de réconfort à tous les détenus et les exilés politiques. Où qu’ils soient qu’ils ne baissent jamais les bras parce que ces moments de douleurs et de contraintes tendent vers leurs épilogues.

À tout le peuple béninois, je forme mes vœux les meilleurs de bonne santé, de longévité, de prospérité et de bonheur.

À toute la classe politique, je souhaite la tolérance, le dialogue et surtout la culture de la non-violence.

Au Directoire du MPL et aux Militants, que l’endurance soit notre leitmotiv en 2023. Car le chemin est si long, mais nous sommes si proche du but. Restons forts, restons sereins, restons vigilants et restons unis. C’est ensemble que nous pourrions balayer notre Cité et changer de cap !

Bonne et heureuse année 2023 !

Expérience TEBE

Président du MPL

Soutien à Eric Houndété à Kpomassè

Agonkanmey veut faire comme Tchoumi Tchoumi

L’arrondissement de Tchoumi Tchoumi dans la commune de Natitingou est réputé faire carton plein au profit du candidat de son choix. En campagne électorale ce 1er janvier 2023 dans la commune de Kpomassè, les électeurs ont promis à Eric Houndété, tête de liste du parti Les Démocrates dans la 5e circonscription électorale, de ne pas émietter leurs voix. En effet, analysant les positionnements des candidats sur les différentes listes en compétition, la foule enthousiaste qui a accueilli le Président du parti Les Démocrates en grande pompe a promis au natif de la localité de voter en faveur du fils du terroir. Ce faisant, les électeurs de l’arrondissement d’Agonkanmey envisagent de faire une déferlante pour convoyer à l’Assemblée nationale tous les candidats du parti Les Démocrates de la 5e circonscription électorale. Le pari est pris pour le 8 janvier avec l’organisation d’une brigade anti-fraudes pour sécuriser le vote des électeurs afin que la CENA et la Cour constitutionnelle n’aient autres possibilités que de livrer la vérité des urnes.

Mot du Secrétaire Exécutif National

Militantes et militants chers compatriotes,

Comme une promesse faite, notre parti a choisi résolument de rester dans l’arène politique et de jouer son rôle en éliminant de notre méthode le recours à la violence sous toute ses formes et de privilégier le dialogue et la recherche du consensus. Le contexte actuel de notre pays oblige à tenir compte de ces valeurs, d’ailleurs érigées en valeurs constitutionnelles par l’historique Conférence des Forces de la Nation de février 1990.

Il est donc clair qu’en vue de préserver l’essentiel des acquis, nous avons un rôle éminemment historique à jouer non seulement au cours de ces élections mais surtout au cours de la mandature à venir. C’est pourquoi nous venons partager avec vous ce programme non exhaustif mais qui servira de boussole à nos parlementaires de la 9ème législature. Je reste convaincu que son contenu sera mis en application en vue d’assurer la plénitude de la représentation du peuple et de rétablir notre démocratie.

Il s’agira de légiférer en tenant compte de l’opinion du peuple et de faire en sorte que les lois à voter soit en faveur du peuple d’où la vision de ce programme de législature :  FCBE, un parlement du peuple pour le peuple.

Fort de ceci nous exhortons à la sérénité au respect de soi et de l’autre et surtout à la paix.

Vive la démocratie !

Vive le Benin !

Vive la FCBE !

Je vous remercie.

Paroles aux partis politiques

Jules Léandre Kiti, porte-parole de l’UDBN à cœur

ouvert à la jeunesse

«Cette couche essentielle de notre société, celle à laquelle s’intéressent les acteurs politiques à chaque veille d’élection, je veux parler, vous l’avez compris, de la jeunesse. J’aimerais vous dire, peuple électeur, d’être vigilant et d’ouvrir les yeux pour distinguer entre ceux qui parlent de la jeunesse de ceux qui sont préparés véritablement pour protéger et promouvoir la jeunesse, et en la matière, c’est l’UDBN»

Serein, posé, persuasif, le verbe alerte, il s’adressa, le cœur palpitant, au peuple électeur droit dans les yeux, avec vérité, sincérité. La saison où les semeurs de songes et de mensonges font leur apparition est encore là. Ils défilent déjà, charmeurs, et font la cour sans pudeur à une jeunesse longtemps abandonnée à son désespoir, devenue subitement la cible de toutes les attentions, de toutes les séductions.

Jules Léandre Kiti dans un message empreint de clarté et de vérité appelle les jeunes à ouvrir les yeux et à prendre leurs responsabilités devant cette mythomanie politique. Le message d’un jeune aux jeunes pour faire de la jeunesse, son employabilité, sa place et son rôle dans l’archétype politique de notre pays, un thème majeur et un enjeu de ces élections législatives. Il les appelle à choisir et à bien choisir entre ceux pour qui la jeunesse n’est qu’un fonds de commerce politique et l’UDBN qui a positionné 67% de jeunes sur sa liste, entre ceux qui tout le temps de leur mandat n’ont jamais légiféré véritablement pour sortir les jeunes du piège du chômage dans lequel ils sont embourbés depuis longtemps et l’UDBN qui s’est préparée à légiférer autrement avec les jeunes et pour les jeunes dans le sens de leur bien-être.

Message poignant qui remet sur la table les débats souvent expédiés par une classe politique sclérosée et recyclée. Il est temps selon le porte-parole de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau, Jules Léandre Kiti qu’on cesse de parler au nom des jeunes en prétendant savoir plus qu’eux, ce dont ils ont besoin pour leur épanouissement. Le temps est venu de laisser les jeunes décider par eux-mêmes et pour eux-mêmes. C’est le choix clair et audacieux fait par l’UDBN en positionnant plus que tous les autres partis en lice à ces législatives des jeunes pour aller siéger au parlement. Un tel choix épouse les dynamiques en cours dans le monde. Non, les jeunes n’attendront plus comme des spectateurs pour qu’on décide à leur place. Jeunes, prenez vos responsabilités peut-on entendre et comprendre dans cette adresse au peuple électeur.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives