Compétition ‘‘Génie en Herbe » : le CEG1 Godomey soulève le trophée du 30ème Anniversaire du Traité révisé de la CEDEAO


Les manifestations de la célébration du 30ème Anniversaire du Traité révisé de la CEDEAO démarrent de la plus belle des manières. La représentation nationale de l’organisation a communié avec les élèves des départements de l’Atlantique-Littoral à travers une compétition de culture générale et de la connaissance de la CEDEAO dénommée « Génie en Herbe ». Quatre collèges ont pris part à ce jeu qui s’est déroulé hier en présence des représentants résidents de la CEDEAO et de l’UEMOA, une organisation sœur. Au terme de la compétition, les élèves du Collège d’Enseignement Général 1 (CEG1) de Godomey sont sortis vainqueurs devant respectivement le CEG Sainte Rita de Cotonou, le Cours Secondaire Catholique Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Calavi et le Cours Secondaire Protestant Gbéto de Cotonou. Mais rien n’a été facile pour les vainqueurs de cette édition. Ils ont dû batailler en demi-finale face au CSP Gbéto avant d’arriver à bout de cette équipe de combattants sur le score de 340 contre 250. Lors de la deuxième demi-finale, le CEG Sainte Rita s’est débarrassé de l’école catholique pour se hisser en finale. A l’ultime étape qui a opposé les deux meilleures équipes, celle venue de Godomey a dominé son adversaire de bout en bout. Ainsi lors de la première manche, elle a engrangé 180 points contre 100 pour les élèves de Cotonou. L’addition est corsée en seconde manche avec un score de 200 points contre 110. En délibération, le président du jury en la personne de Constantin Amoussou a déclaré le CEG 1 Godomey gagnant de la compétition ‘‘Génie en Herbe » avec 380 contre 210 pour son adversaire.

La première de la semaine de la CEDEAO décrétée dans le cadre de la célébration du 30ème Anniversaire du Traité révisé de la CEDEAO s’est déroulée loin des solennités habituelles et dans une ambiance bon enfant. Ce cadre de détente est apprécié du représentant résident de l’organisation Mamadou Konaté qui a rappelé à la jeune génération l’héritage que laisse l’institution créée en 1963. « Nous sommes là parce que le 25 Mai de l’année 1963, nos chefs d’Etat se sont réunis pour dire qu’il non seulement faut mettre fin à la colonisation mais aussi il faut réunir l’Afrique. Ce que nous rêvons de l’Afrique, c’est de faire face aux difficultés que nous vivons en ce moment avec ces guerres qui remettent en cause l’ordre international et notre capacité à préserver la paix et la sécurité », a-t-il déclaré. Un bel apprentissage pour ces élèves qui en feront davantage avec les différents dons reçus à l’occasion de la compétition. Les premiers repartent avec un bon d’achat de livres d’une valeur de 400.000 FCFA, Le deuxième prix est un bon d’achat de 250.000 FCFA, 150.000 et 100.000 FCFA de bons d’achat de livres respectivement aux 3ème et 4ème du jeu concours.

Source : Fraternité

Laisser un commentaire