Construction des barrages et réhabilitation des pistes rurales dans l’Atacora-Donga: Les travaux lancés

Dans le cadre de la phase IV du projet « Fonds d’Investissement-Agriculture (FI-Agri) », le ministre de l’agriculture, Gaston Dossouhoui a procédé, les 24 et 25 février 2023 à Cobly dans l’Atacora et à Foumbéa dans la Donga, au lancement des travaux de construction de barrages et de réhabilitation de pistes rurales…

 

Des barrages seront donc érigés et des pistes rurales réhabilitées pour le bonheur des populations de l’Atacora et de la Donga. “Pour le compte du département de l’Atacora, il s’agit d’un aménagement en lot unique de trois bas-fonds à Gonri, dans la commune de Péhunco, à Matalé et à Oubatcounbliéhoun, dans la commune de Cobly. Seront également exécutés, des travaux confortatifs en lot unique sur la piste Nanagandé -Yimpisseri-Tapoga d’un linéaire de 12,1 km dans la commune de Cobly. Dans la Donga, il sera construit en lot unique, deux barrages à Foumbea dans la commune de Djougou. L’aménagement des trois bas-fonds à Gonri, Matalé et à Ouba Tcoumbliehoun, va respectivement coûter 138.156.645 FCFA, 142.775.950 FCFA et 166.602.500 FCFA. Par contre, un montant de 178.007.684 FCFA est prévu pour la construction des deux barrages au niveau du bas-fond de Foumbea“ précise le site officiel du gouvernement. Selon l’autorité ministérielle, les besoins alimentaires s’accroissent et le marché national et régional est très demandeur. “Donc, il faut produire beaucoup plus et en qualité, pour aller sur ce marché. Pour produire beaucoup plus, nous avons besoin, surtout pour le riz et les cultures maraîchères, d’avoir de bonnes semences, d’être très bien conseillés, mais de ne plus dépendre de la nature, donc de la pluie. Il faut maîtriser l’eau et en faire un très bon usage. C’est dans l’optique de maîtriser l’eau qui va permettre d’accompagner les autres éléments entrant dans la capacité de donner le potentiel de production de ces périmètres, de réaliser des cultures de contre-saison, que ces travaux sont engagés. Nous avons pris le pari de produire un million de tonnes de riz paddy et d’en récompenser les meilleures communes productrices. J’invite donc les populations bénéficiaires des aménagements à prendre le pari avec nous pour aller à un développement de soi et de la Nation. Cet investissement permettra de réduire la pauvreté, de rendre chaque acteur plus riche et contribuer au développement de la Nation. Je voudrais dire aux entrepreneurs que la qualité des travaux et leur délai d’exécution sont non négociables“ a déclaré le ministre Gaston Dossouhoui. L’autorité ministérielle a d’ailleurs insisté sur la priorisation des femmes dans le partage des parcelles à exploiter au niveau de ces aménagements. Notons que les travaux sont financés par la Coopération financière allemande.

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire