Coopération bénino-nipponne: Don de 1 750 000 000 F Cfa de riz japonais au Bénin

Dans le cadre de sa coopération avec le Bénin, le Japon vient de soutenir les efforts du gouvernement dans le domaine de la sécurité alimentaire. A cet effet, l’ambassadeur du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, ont procédé, ce mardi 15 octobre, à Cotonou, à la signature d’échange de notes pour un don de riz d’un montant de 1 750 000 000 F Cfa.

Dans le cadre de sa coopération avec le Japon, le Bénin vient de bénéficier au titre de 2019 d’un don de riz d’un montant de 1 750 000 000 F Cfa. La signature d’échange de notes qui consacre cette aide a eu lieu, hier mardi à Cotonou, entre l’ambassadeur du Japon près le Bénin, et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci.

Cet appui, a dit l’ambassadeur du Japon près le Bénin, va contribuer à combler un peu le déficit céréalier au Bénin. Cette signature, précise-t-il, s’inscrit dans la dynamique de la coopération japonaise pour soutenir les efforts du gouvernement béninois dans le domaine de la sécurité alimentaire. Cette aide, nuance-t-il, contribuera non seulement à la sécurité alimentaire, mais aussi permettra la réalisation de divers projets sociocommunautaires grâce aux fonds de contrepartie qui seront reconstitués. Au nombre de ces projets, il a cité le projet commun du millénaire de Bonou, le projet de construction de salles de classe et de laboratoires, des adductions d’eau villageoises et des forages pour l’approvisionnement en eau potable.

Tout en appréciant la coopération entre les deux pays, le ministre des Affaires étrangères a souligné que l’octroi de ce don au peuple béninois est devenu une tradition depuis 1982. En optant pour cette forme de coopération, poursuit-il, le Japon contribue ainsi à la lutte contre la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations, en ce sens que les fonds issus de la vente de ce riz sont destinés à la réalisation des infrastructures du secteur de l’éducation et d’autres projets sociocommunautaires. Il a rassuré l’ambassadeur du Japon que, bientôt, la population verra le démarrage de la construction des infrastructures sociocommunautaires sur toute l’étendue du territoire national et ce, grâce aux fonds issus de la commercialisation du riz KR1 au titre des années fiscales 2008 à 2012 et des 8e, 9e, et 11e dons hors projets pour un montant total d’environ 7 000 000 000 F Cfa.

Au cours de cette cérémonie de signature d’échange de notes, l’ambassadeur du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi a rappelé que son pays s’intéresse beaucoup au développement de la riziculture en Afrique en général et au Bénin en particulier avec sa politique de diversification des filières agricoles. La production rizicole apparaissant comme l’une des filières prioritaires et dynamiques du Bénin, il note que sa promotion s’inscrit dans la dynamisation des pôles de croissance et de compétitivité du Programme d’action du gouvernement (Pag).

A cet effet, il encourage vivement l’augmentation de la production rizicole au Bénin, à travers différentes formes de coopération y compris l’appui aux activités d’AfricaRice pour la recherche sur les variétés du riz Nérica qui s’adaptent mieux au climat et aux terres en Afrique de l’Ouest.

Son souhait est que cet accord n’entrave pas la détermination du gouvernement dans sa politique de promotion des filières agricoles en général et celle du riz en particulier, car le développement de l’agriculture au Bénin a une potentialité évidente et énorme et le pays va arriver à un état d’autosuffisance alimentaire à moyen terme.

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives