COP27 en Egypte: La nouvelle démarche pour le financement du climat évoquée par la Boad

Le président de la BOAD était présent au dernier au dernier Sommet sur le climat dénommé COP27, qui a eu lieu en Egypte, du 6 au 10 novembre 2022. A cette occasion où tous les décideurs et financiers des quatre coins du monde ont pris part, le président de la Banque Ouest Africaine de Développement Serge Ekue a animé une conférence de presse. Moment idéal pour lui de d’évoquer la mobilisation de ressources financières auprès des Fonds et de présenter la nouvelle démarche pour le financement du climat.

 

Pour le président Serge Ekue, la nouvelle démarche Climat de la Boad consiste à aller plus loin dans son engagement aussi bien en compte propre (Green building, Green Transportation, Green IT), que dans sa relation à ses partenaires (y compris ses fournisseurs avec une politique d’achats responsables). «(…) Nous nous engageons à aller plus loin dans notre démarche climat. En effet, au-delà d’avoir intégré dans nos stratégies opérationnelles, les exigences du développement durable depuis les années 2000, nous nous sommes engagés, depuis plusieurs années, à faire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), un avantage concurrentiel majeur, tant dans le cadre de nos activités opérationnelles de financement que pour soutenir notre performance financière à moyen et long terme en évitant les risques émergents liés aux facteurs ESG», confie-t-il avant d’évoquer l’ambition de la Boad. «Notre ambition étant d’une part, de créer de la valeur soutenable pour toute la sous-région et, d’autre part, de contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD)», va-t-il faire savoir.

Quid des piliers de l’engagement…

Pour le président de la Boad, l’engagement est structuré en cinq (05) piliers, notamment l’approfondissement d’une gouvernance responsable dans la conduite de ses activités ; une contribution renforcée au respect des droits de l’homme et au développement des zones d’intervention ; une participation active et directe à la lutte contre les changements climatiques par la mitigation des impacts environnementaux ; la réaffirmation du respect vis-à-vis des partenaires d’affaires (clients-emprunteurs, fournisseurs, Etats…), en prenant soin de diffuser, de façon graduelle auprès de ces derniers et de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, les principes forts de son approche sociétale; le développement du capital humain, tant sur l’amélioration continuelle des conditions et du cadre de travail que sur le renforcement des capacités et la montée en compétences et en responsabilité des membres du personnel.

Ainsi, la BOAD s’implique donc elle-même sur ces questions avec toutes ses parties prenantes. «A titre d’exemple, nous avons lancé le projet RSE intitulé «100 millions d’arbres», dit-il sur un horizon de 05 à 10 ans et qui sera intégré à l’ambitieux programme régional de Grande Muraille Verte. Face à la dégradation des sols, il s’gira, selon ses propos de déterminer les zones à reboiser prioritairement pour obtenir des résultats économiques, sociaux et environnementaux rapides. Cependant, en ce qui concerne la neutralité carbone, l’institution financière s’est positionnée sur une expérience pilote à son siège dont la 1ère phase a été lancée courant l’année 2019. Cette première phase consiste, entre autres, à l’alimentation énergétique partielle des bâtiments par des panneaux solaires. Et, au président de la Boad de marteler que la COP 27 a été une occasion de réaffirmer leurs engagements pour soutenir un développement durable des Etats membres et à poursuivre les échanges avec leurs différents partenaires afin de renforcer leurs actions et les synergies utiles à la concrétisation de leurs ambitions.

A.F.S.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives