Coton en zone CFA: Le rendement moyen est attendu en baisse à 377 kg par ha en 2022/2023

En Afrique, la zone CFA est le second exportateur mondial de coton. Si la culture est en pleine expansion, l’amélioration de la productivité reste un défi dans un contexte marqué par le changement climatique, les pratiques culturales peu efficientes ou encore la récurrence des attaques de ravageurs.

 

La campagne cotonnière s’annonce en demi-teinte dans la zone CFA pour 2022/2023. Selon les dernières prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), la région devrait enregistrer un rendement moyen de 377 kg de coton graine par hectare durant ledit exercice.

Ce niveau signerait un recul de 8 % par rapport à la moyenne quinquennale (412 kg/ha) et serait le second plus bas niveau en 10 ans après le chiffre affiché en 2015 (351 kg/ha).

A l’origine de cette baisse de performance attendue, l’invasion des champs de coton par des insectes dans 8 pays de la zone que sont le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Tchad, le Togo, la Centrafrique, le Sénégal et le Niger. Seuls le Bénin et le Cameroun ont été épargnés par les infestations qui ont débuté dans la région depuis juillet dernier selon l’USDA.

Si face aux nuisibles, les producteurs ont eu à appliquer des traitements insecticides sur les plantes, l’organisme public souligne que les fortes pluies dans certains pays ont conduit à un lessivage des produits phytosanitaires et réduit leur efficacité.

D’importants producteurs comme le Bénin et la Côte d’Ivoire anticipent déjà, durant ladite saison, des baisses de leurs récoltes. Alors que le premier pays s’attend à récolter 705 000 tonnes de coton graine contre 766 000 un an plus tôt, le second estime que sa production pourrait être comprise entre 342 000 et 400 000 tonnes contre des prévisions initiales de plus de 570 000 tonnes.

Plus globalement, il faut noter que la contraction de la productivité reste une mauvaise nouvelle surtout dans la région ouest-africaine où les principaux producteurs ont tous augmenté en 2022/2023, le prix garanti à leurs producteurs.

Alors qu’au Bénin et au Burkina Faso, le kilogramme de coton est échangé à 300 Fcfa, il s’écoule à 310 Fcfa en Côte d’Ivoire contre 285 Fcfa au Mali.

 

Source : Agence Ecofin-

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives