Coupe du monde 2022: Emotion, suspense, et suprise au terme des barrages en Afrique

Les cinq pays africains qualifiés pour la Coupe du monde 2022 sont connus : Cameroun, Ghana Maroc, Sénégal, Tunisie. Les barrages ont apporté leur lot de surprise, de suspense, de confirmation et surtout d’émotions.

 

Nigeria KO, Ghana OK

La sélection africaine la plus régulière en Coupe du monde depuis 1994 ne sera pas présente au Qatar. Le Nigeria, un seul Mondial manqué (2006) depuis sa première participation à la Coupe du monde américaine, a raté une huitième invitation avec une élimination face au Ghana. Sans perdre, les Super Eagles ont été éliminés par la règle du but à l’extérieur en concédant le 1-1 après avoir fait 0-0 à Accra quatre jours plus tôt. Le Ghana, pour sa part, va disputer sa quatrième Coupe du monde après 2006, 2010 et 2014. Ce n’est pas forcément la plus belle équipe des Blacks stars à débarquer au Qatar, tellement la formation semblait en perte de vitesse, avec notamment une piteuse élimination au premier tour à la CAN 2022. Mais l’essentiel est ailleurs ; ce billet pour Doha.

La revanche de Vahid Halilodzic

Il a reçu un coup de fil du roi du Maroc en guise de félicitations juste après la qualification validée face à la RDC (1-1 ; 4-1). Pour le sélectionneur Vahid Halilodzic, ce n’est qu’une juste récompense pour un technicien qui a qualifié quatre équipes à la Coupe du monde. Après la Côte d’Ivoire (2010), l’Algérie (2014), le Japon (2018), c’est donc au tour du Maroc. C’est une nouvelle revanche sur le sort pour le Bosnien limogé en 2018 par le Japon à deux mois de la Coupe du monde. En 2010, il avait aussi été viré par la Côte d’Ivoire, à 4 mois de la Coupe du monde sud-africaine, qu’il avait pourtant qualifié pour la première de son histoire au Mondial. Quatre ans plus tard, il conduisait l’Algérie en quarts de finale du mondial brésilien. Le Maroc espère le même parcours avec coach Vahid qui devrait cette fois être du voyage au Qatar.

Cissé-Mané, duo magique

Le Sénégal va disputer sa troisième Coupe du monde, sa deuxième consécutive et cette nouvelle qualification portent le sceau de deux hommes : le sélectionneur Aliou Cissé et l’attaquant Sadio Mané. Le premier est devenu incontournable dans tous les moments importants du Sénégal; capitaine lors du premier Mondial des Lions en 2002, et sélectionneur pour envoyer ses hommes en Russie (2018) et désormais au Qatar. Le second a été encore le tireur décisif dans la série de tirs au but qui a envoyé les Lions à la Coupe du monde, après avoir été le dernier tireur de penalty pour la victoire à la CAN. Un sacre en Coupe d’Afrique et une qualification au Mondial en moins de deux mois, le Sénégal vit la plus belle ère de son football.Et les Lions ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, surtout avec de tel guides.

 E’too enlace Song, Belmadi en larmes

Les deux scènes se passent à quelques mètres l’une de l’autre. Le sélectionneur Djamel Belmadi est effondré sur la pelouse du stade de Blida, inconsolable, sonné par l’élimination à la dernière minute de son Algérie par un but des Indomptables que personne n’a vu venir. Non loin, Samuel E’too étreint Rigobert Song. L’ancien attaquant devenu président de la Fédération camerounaise de football et l’ex-capitaine, aujourd’hui sélectionneur à l’aube de ces barrages, ont réussi leur pari. Le Cameroun qui a raté le Mondial russe (2018) revient sur la plus grande scène mondiale et va disputer sa sixième Coupe du monde. L’Algérie aura du mal à s’en remettre, deux mois après une élimination sans gloire à la CAN.

 

rfi.fr

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives