Covid-19: Bâtir des sociétés plus résilientes et pacifiques

La pandémie de COVID-19 (coronavirus) a mis en lumière des fractures profondes dans nos sociétés. Alors que de nombreux pays sont aux prises à une recrudescence des cas, la violence aggrave la situation dans certains des environnements les plus fragiles du monde (a). Boko Haram et Al-Qaida ont ainsi profité de la crise sanitaire pour lancer de violentes attaques dans le bassin du lac Tchad, au Mozambique et ailleurs (a). Les répercussions plus marquées de la pandémie sur les femmes suscitent également une inquiétude grandissante, tandis que des études montrent que le confinement a entraîné une nette augmentation des cas de violence domestique dans le monde (a).

 

Outre ces évolutions alarmantes, le coronavirus exerce une pression supplémentaire sur des économies nationales et locales dont les services publics sont déficients et la capacité de réaction limitée. Or cette situation risque fortement d’exacerber les répercussions de la pandémie en provoquant davantage de troubles sociaux, de violence et d’instabilité, avec des effets amplifiés et des sociétés mises encore plus à rude épreuve dans les pays déjà en proie à la fragilité, au conflit et à la violence. Étant donné que ce sont les individus qui sont en fin de compte les plus grandes victimes des conflits, il est essentiel de trouver des solutions socialement durables pour lever les obstacles persistants au développement, comme l’exclusion, le manque de représentation citoyenne et les inégalités .

Voici trois raisons qui plaident pour la mise en œuvre de telles solutions :

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives