De retour au Bénin : Rabby Slo remercie les mânes de ses ancêtres, et rend hommage aux femmes

 

Très attendu par les populations et les mélomanes du Bénin, le chanteur Rabby Slo, immigré aux USA, a enfin foulé, hier dimanche, la terre de ses aïeux, après 19 ans d’absence. A sa descente d’avion, le chanteur rend hommages aux mânes de ses ancêtres, et annonce un méga concert en l’honneur de toutes les femmes Bénin.

 

« C’est un honneur pour moi d’être de retour dans mon pays d’origine après tant d’années d’absence. Je n’en reviens toujours pas. C’est un rêve que je nourrissais depuis bien d’années. C’est incroyable de me retrouver ici parmi les miens aujourd’hui. Merci à chacun de vous pour ce merveilleux accueil. Je dis toutes ma gratitude aux mânes de nos ancêtres qui m’ont permis de bénéficier de cette grâce. J’ai une mémoire particulière pour tous mes fans qui, malheureusement, ne connaîtront pas mon retour parce que entre temps fauchés par la mort. Merci à vous qui avez toujours cru en moi et m’aviez gratifié de vos prières. Je mets mon retour sous le signe d’un vibrant hommage que je souhaite rendre à toutes les femmes du Bénin, pour le courage et l’espoir qu’elles suscitent en nous. Et pour l’occasion, j’invite tous les hommes du Bénin à permettre à leurs épouses et compagnes de ne point rester en marge de mon tout premier concert gala que j’organise le 11 mars au Majestic à Cotonou. L’enjeu est de taille et il urge que personne ne se fasse conter ce glorieux événement qui apparaît comme le payement de la toute première tranche de ma dette envers mon public que j’ai sevré pendant autant d’années ». Tels sont les premiers mots du chanteur

Rabby Slo à sa descente d’avion, hier dimanche 5 février 2023.

19 ans après son départ du Bénin, son pays natal, le chanteur Rabby Slo, de son vrai nom, Wilfrid Houwanou, a immigré aux États-Unis depuis 2004 et réside à New York. Chanteur d’origine béninoise, désormais de nationalité américaine, Rabby Slo est compositeur, interprète, producteur et entrepreneur. Très prisé dans son pays, au début des années 2000, il quitte le Bénin à un moment où sa carrière avait le vent en poupe. La pertinence de ses messages, sa proximité avec le quotidien des populations, sa philosophie basée sur le réconfort, le courage et l’espoir ont vite fait de le hisser au top de tous les hits de la musique béninoise au cours des années 2000.

Mais c’est en 1998 que le chanteur Rabby Slo se révèle au public béninois avec son tout premier album «Enangnon». L’album a connu un grand succès. Le public l’a très vite adopté, et cette estime a lancé la carrière de ce jeune artiste et lui a permis d’appréhender de nombreuses réalités du showbiz africain.

Avant son départ pour l’Amérique, Rabby Slo avait quatre albums à succès à son actif. Il s’agit notamment, de «Enangnon», «Djogbe», «Mahu–Mahu» et «Séwouê» sorti en 2004, peu avant son départ.

Fort de son succès, le chanteur avait effectué de nombreuses tournées nationales, africaines et même européennes. Sa musique suscitait beaucoup d’engouement et il était perçu comme une fierté nationale pour bien de fans à lui.

Mais malgré cet essor professionnel et toutes les perspectives qui s’offraient à lui pour l’épanouissement de sa brillante carrière, Rabby Slo, contre toutes attentes, troque son succès fulgurant, contre une immigration américaine, hypothéquant sa carrière, et laissant derrière lui de milliers de fans, orphelins de leur idole.

«Je suis parti du Bénin, parce que j’étais convaincu, que j’avais une mission à accomplir dans ma vie, et pour y arriver, il me fallait sacrifier ce que j’avais déjà l’intention d’avoir réussi. Il faut oser perdre pour gagner. Mon objectif était d’aller approfondir mon art.» explique l’artiste, 19 ans après son départ du Bénin.

Après de longues années de formations musicales à Hochstein School of music & dance, une initiation à la composition et à l’écriture de la musique de film et de programmes de télévision, et bien d’autres, Rabby Slo, propriétaire de l’un des meilleurs Studios Recording se dit prêt pour de nouveaux défis dans son pays.

L’artiste béninois qui annonce un featuring avec la chanteuse nigériane Teni, entend vouloir déployer dans son pays, tout un arsenal de matériels de formation, afin d’identifier une jeune élite qui participera à un programme de formation et de production, susceptible d’imprimer une nouvelle dynamique dans la démarche professionnelle des jeunes artistes béninois.

 «Je veux apporter ma touche à la restructuration du secteur musical au Bénin. Je suis porteur d’un grand projet novateur et révélateur des talents cachés du Bénin», soutient le chanteur, visiblement très heureux de son retour au pays.

Teddy GANDIGBE

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire