Des hectares de cultures sous les eaux

L’inondation causée par la crue des cours d’eau constitue un souci pour les producteurs. Des hectares de champs de coton et de cultures vivrières sont sous l’emprise des eaux du fleuve Mono. Selon l’ABP, plusieurs cultures sont touchées par le débordement du fleuve Mono. A Dévé, dans la commune de Dogbo, l’inondation a occasionné de lourdes pertes aux producteurs. Etienne Doli, Secrétaire de l’Union communale des coopératives villageoises des producteurs de coton de Dogbo, présente les pertes en intrants. Selon lui, le fleuve Mono a emporté à Tchangba dans l’arrondissement de Dévé des engrais d’une valeur de 24 millions FCFA pour une superficie de 22 hectares.

Les localités de Kpodji et Gbakéhoué sont aussi touchées avec plus de 80 hectares de champs de coton envahis par l’eau. Les pertes en intrants dans ces localités sont évalués à près de 13 millions FCFA. A Lokotan-Agonhoué, les pertes en intrants sont estimées à près de 7 millions FCFA.

Plus de 200 hectares de champs de maïs sont aussi envahis par l’eau en dehors des champs de manioc, haricot, piment, riz et autres cultures vivrières.

G.A.

Quelques images

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives