Des tests d’ADN pour identifier les corps calcinés

Le gouvernement béninois prévoit des tests d’ADN afin de déterminer l’identité des personnes calcinées dans le drame routier à Dassa-Zoumè.

Après l’accident survenu à Dassa, le gouvernement béninois a pris plusieurs mesures parmi lesquelles l’identification des corps calcinés. Le Conseil des ministres de ce 1er février a instruit le ministre de la Santé, et celui chargé de la Justice, aux fins de déterminer, par des tests d’ADN, l’identité des personnes décédées dont les corps sont méconnaissables.

L’accident survenu à la hauteur du village d’enfants SOS de Dassa-Zoumé a été occasionné par un bus de transport en commun en provenance de Parakou vers Cotonou, avec à son bord 45 passagers et un camion grue transportant un groupe électrogène.

« Du bilan qui a été fait sur le champ, l’on déplore 20 personnes décédées dont 19 calcinées et une en raison de brûlures au troisième degré. D’un autre côté, 24 personnes sont victimes de blessures de gravité variable », informe le Conseil des ministres.

Akpédjé Ayosso

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire