Développement du football au Bénin: Les encadreurs des centres de formation outillés par ACeFoS

La séance de recyclage organisée par l’Association des Centres de Formation Sportive du Bénin (ACeFoS) s’est tenue du vendredi 03 et samedi 04 février 2023 à la salle de conférence du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou. Au menu de cette formation, la fonction d’un encadreur, les passes, conduite de balle, les jeux d’entrainement, la planification des séances d’entrainement.

 

Pendant deux jours, ils étaient près d’une centaine d’encadreurs des centres de formations, clubs amateurs de football et clubs de football féminin du Bénin qui ont bénéficié de riches enseignements pour parfaire leur boulot. Selon Vincent Rautureau, Directeur sportif de Dadjè Fc et ancien Directeur du Centre de formation de Guingamp, maître de ce stage, l’émergence d’un centre de formation répond à certaines normes.  C’est pourquoi, dira-t-il, il a apprécié l’initiative de l’Association des Centres de Formation Sportive du Bénin et félicite les participants pour leur sens d’écoute au cours des 48 heures. «Il revient à chacun désormais de se remettre en cause, de se booster, apporter une vision pour progresser surtout mettre en application ce qui est exigé et d’ici quelques années, le Bénin va enregistrer de très belles performances», a-t-il avancé. «C’est un honneur pour nous d’y avoir participé. On a vu la différence entre un éducateur et entraineur de haut niveau. Ceci pour dire que nous avons énormément appris. Notre doléance est que cela se perpétue», a indiqué le porte-parole des stagiaires. Le secrétaire général du Comité national olympique et sportif béninois, Fernando Hessou a également apprécié l’initiative de l’ACeFoS-Bénin. Il a demandé aux dirigeants de cette association de répéter la formation chaque trois mois. «Nous allons essayer de faire de notre mieux pour ne pas arrêter la dynamique en cours», a répondu le président de l’ACeFoS, Anselme Koffi Tonan. Il a évoqué les raisons qui ont d’ailleurs poussé son association à initier ce stage de formation. «Et seules des rencontres du genre peuvent nous permettre de trouver les remèdes nécessaires pour la promotion du football des jeunes. Car sans formation, il n’y a pas évolution», a-t-il confié tout en remerciant tous ceux qui ont contribué pour la tenue heureuse de ce stage notamment le Ministre des sports, Oswald Homeky.

M.M.

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire