Drame de Dassa-Zoumé : L’opposition pose une question d’actualité au gouvernement

Les députés du parti Les Démocrates viennent d’adresser une question d’actualité au gouvernement au sujet du drame survenu le 29 janvier 2023 sur la route de Dassa-Zoumé avec un bus de transport en commun complètement brûlé occasionnant plus d’une vingtaine de morts calcinés dont certains sur le champ, d’autres dans les hôpitaux sans oublier les blessés graves. Les députés du groupe parlementaire Les Démocrates attendent du gouvernement des réponses à 12 préoccupations.

Question d’actualité au gouvernement.

Le dimanche 29 janvier 2023 notre pays le Bénin, a été endeuillé par un accident de circulation causé par une collision entre un camion et un des bus de transport en commun de la société « baobab Express ». Ce drame a coûté la vie à plus d’une vingtaine de nos compatriotes sur place et a été marqué par l’intervention tardive des sapeurs-pompiers chargés d’éteindre le feu qui a consumé le bus malgré l’existence d’une base des sapeurs-pompiers située à quelques encablures des lieux de l’accident. Dans un communiqué en date du 30 janvier 2023, le Secrétaire Général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB), Monsieur KASSA MAMPO a dit en substance « il est heureux d’apprendre que le gouvernement a pris des dispositions pour assister et aider à sauver les victimes en détresse. Mais lorsqu’on apprend que l’accident a eu lieu à peine à cinq cent mètres (500 m) du service des sapeurs-pompiers de DASSA-ZOUME, ville capitale des collines, dont le réservoir d’eau et le véhicule de secours sont hors d’usage depuis plus d’un an et qu’il a fallu solliciter le véhicule de secours des sapeurs-pompiers de SAVALOU qui est à plus de trente kilomètres (30 km) des lieux de l’accident, on peut se demander ce qui peut justifier une telle défection d’une structure étatique aussi vitale et sensible que celle-là ».

Mieux, il ressort de nos informations que la plupart des rescapés de cet accident qui ont été conduits au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutougou MAGA de Cotonou (CNHU-HKM) sont morts dans l’intervalle d’une semaine.

En vertu des dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale en son article 110 et ses différents alinéas, le gouvernement est invité à répondre à la représentation nationale sur les préoccupations qui suivent :
1.Quel est le bilan humain de ce drame à la date d’aujourd’hui ?
2. Quel est le point des matériels fonctionnels dont disposait la base des sapeurs-pompiers de Dassa-Zoumé le jour du drame ?

3. Pourquoi les sapeurs-pompiers ont-ils mis près d’une heure de temps après l’accident avant d’intervenir alors même qu’une prompte intervention aurait certainement permis de réduire le bilan humain de ce drame ?
4. Quel groupement des sapeurs-pompiers est intervenu pour éteindre les flammes ?
5. La base des sapeurs-pompiers située à Dassa-Zoumé avait-t-elle les moyens fonctionnels pour maîtriser promptement le feu ? Quels sont les moyens matériels et humains dont disposent le Groupement National des Sapeurs-Pompiers en général et chacune des bases situées sur toute l’étendue du territoire en particulier ?
6. Quelles sont les diligences qui ont été mises en œuvre pour la prise en charge des rescapés de ce drame ?
7. Pourquoi la plupart des rescapés de ce drame sont décédés au CNHU-HKM ?
8. Pourquoi le gouvernement n’a pas fait l’option d’une évacuation sanitaire ?
9. Le plateau technique adéquat existe-il au Bénin pour prendre en charge les brûlés à ce degré ?
10 Pourquoi malgré les réformes annoncées dans le secteur de la santé, il n’est mis en service nulle part ailleurs sur le territoire qu’au CNHU, une unité fonctionnelle de prise en charge des grands brûlés ?
11. Quelles sont déjà les différentes mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la sécurité routière en général et dans le secteur des transports en commun de notre pays en particulier ?
12. Quelles sont les dispositions prises dans le cadre de la prévention des catastrophes plausibles sur les routes inter-Etats, au regard des passages réguliers de camions chargés de produits inflammables ou d’uranium ?

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

mars 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives