Droit et santé sexuelle et reproductive des jeunes: ‘’Jeunes volontaires pour la santé » a lancé le projet Priority for choice

L’association Jeunes volontaires pour la santé (Jvs) a procédé, samedi 22 octobre 2022, au lancement de son projet dénommé Priority for choice. C’était au siège de l’association à Cotonou.

 

Le Projet Priority for choice vise, selon la présentation de la chargée de communication et de plaidoyer de l’association, Marilyne Sourou, à améliorer la connaissance des filles et femmes sur l’accès au service de santé de reproduction dans le cadre légal béninois et nouer des partenariats avec les cliniques, pour la prise en charge efficace des demandeuses de services. D’une durée de 2ans, il est mis en œuvre dans les communes d’Abomey-Calavi, d’Allada et de N’dali. Destiné aux femmes et filles de 15 à 35ans, aux jeunes garçons, aux hommes agents de santé et assistants sociaux, le projet Priority for choice procède, à en croire la présentatrice, de l’inexistence de bonnes informations sur le cadre légal et l’accès aux services de Droit de la santé sexuelle et reproductive (Dssr) chez les jeunes filles/femmes, du désaccord des agents de santé et les assistants sociaux avec les conditions d’offre de service proposées par la loi 2021-12 relative à la santé de reproduction et de la faible existence de ligne d’écoute jeune, exclusivement dédiée au référencement vers les services de santé de reproduction.

Au titre des résultats

Les résultats attendus au terme de la mise en œuvre des activités du projet et présentés par la chargée de communication et de plaidoyer Marilyne Sourou concernent l’amélioration des connaissances des jeunes filles/femmes sur l’accès aux services Dssr y compris d’avortements sécurisés. Pour ce faire, il sera organisé des sessions de clarifications de valeurs et transformation des attitudes à l’endroit des jeunes activistes, influenceurs ; un concours de production de contenu audiovisuel sur la thématique de l’accès aux services de santé de reproduction à l’endroit des jeunes, Organisations de société civile (Osc) de jeunes et activistes formés et il sera également mis en œuvre des campagnes d’information digitales, avec animation des débats communautaires à l’endroit des jeunes filles/femmes sur l’accès aux services de Santé sexuelle et de reproduction dans le contexte légal du Bénin.

Il est également prévu au titre des résultats attendus, comme indiqué par la chargée de communication et de plaidoyer, le renforcement du partenariat de référencement avec les agents de santé et les assistant.es sociaux, à travers le mapping des cliniques d’offres de services de santé sexuelle et reproductive dans les zones d’intervention du projet. Aussi, des sessions de renforcement de connaissances et clarification de valeurs et transformation des attitudes sont-elles organisées à l’endroit des prestataires des cliniques partenaires et des assistant.es sociaux et des points focaux en référencement des demandeuses de services de santé de reproduction.

Marilyne Sourou a enfin fait état, au titre des résultats attendus, de la Mise en place d’une ligne verte pour le référencement des services de santé de reproduction pour les jeunes filles/femmes, jeunes garçons.

À la cérémonie de lancement, le vice-président de l’association Dieudonné Adje, agissant au nom de la présidente empêchée, a  invité les parties prenantes du projet à une mise en œuvre efficiente en vue de l’obtention des résultats escomptés. En procédant au lancement des activités du projet au nom du Conseil de l’administration de Jvs, Sidonie Donhissou a appelé les différents intervenants sur le projet, à travailler de façon à mériter la confiance des partenaires.

 

Th. A.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives