Échange hebdomadaire avec la presse: Wilfried Léandre Houngbédji décrypte l’actualité nationale

Le Secrétaire général Adjoint et Porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a rencontré les professionnels des médias, vendredi 22 avril 2022, au siège du quotidien La Nation à Cotonou. Ceci, pour la séance d’échange hebdomadaire qui cette fois-ci s’est intéressée aux mesures de soutien à la production au titre de la campagne agricole 2022-2023, mais également aux questions d’actualité.

 

Dans son exposé, Wilfried Léandre Houngbédji est revenu sur les tenants et aboutissants de la baisse des prix de cession des intrants agricoles aux producteurs. À l’en croire, l’inflation des prix des matières premières ainsi que du fret maritime, en raison des effets de la pandémie du Covid-19 a entraîné une hausse brusque et incontrôlée des prix d’acquisition des intrants agricoles, en particulier les engrais. Mais, il faut malgré toutes ces difficultés, la disponibilité des produits. Le gouvernement pour pallier toute velléité de hausse des prix de cession de ces produits une fois au Bénin, a décidé donc de diminuer le prix de cession des intrants agricoles. Mieux, le Porte-parole explique que cette décision prise en Conseil des Ministres comme beaucoup pouvaient s’attendre, ne concerne uniquement pas le coton. Mais également les produits vivriers. Ainsi, l’engrais, selon lui, toute catégorie confondue sera cédé à 14.000 Fcfa le sac au lieu de 22.500 Fcfa, pour la  campagne agricole 2022-2023. << Si le gouvernement n’avait pas eu l’idée de vite prendre cette décision, le producteur de maïs se retrouvera avec un revenu de -7325 Fcfa à l’hectare contre 40375 Fcfa la saison dernière >>, a-t-il expliqué. À l’instar des 80 milliards de Fcfa mobilisés  pour atténuer la cherté de la vie et des denrées, il souligne que des subventions de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic) et des égreneurs ont beaucoup pesé dans l’harmonisation des nouveaux prix des intrants. Sur le sujet, il rappelle que l’exécutif a également pris toutes les dispositions pour pour que ces directives soient respectées et que tout contrevenant subira les rigueurs de la loi. Toujours dans sa présentation et sur un autre sujet, Wilfried Léandre Houngbédji s’est prononcé sur l’aide du gouvernement aux étudiants béninois boursiers de l’État Russe. En effet, les sanctions imposées à la Russie ont entraîné une restriction des opérations bancaires envers le pays. Pis, le départ des entreprises européennes fragilise les jobs étudiants. Face à ces difficultés, le gouvernement a décidé après un constat du Ministère de l’enseignement supérieur, selon lui, de leur venir en aide à travers une subvention qui couvre près de dix mois, celle que leur accorde l’État Russe. << Ceux qui ont été recensés sont de mémoire un peu moins de 200 étudiants >>, a-t-il précisé. Ente autres sujets, le Secrétaire général Adjoint du Gouvernement s’est également prononcé sur les agents partis en formation ou stage et qui attendent des actes de reconnaissance de leurs nouveaux diplômes ou attestations. À ce niveau, Wilfried Léandre Houngbédji a indiqué que le Chef de l’État, Patrice Talon a donné des instructions pour que ceux qui servent l’administration avec leurs nouveaux diplômes ou attestations mais qui n’ont pas un traitement salarial proportionnel soient recensés dans le lot de ces agents en question, pour ainsi être revalorisés et jouir donc de la reconnaissance de ces parchemins. << Un travail est actuellement en cours pour que tous les agents concernés bénéficient donc de ce privilège >>, a-t-il annoncé.

J.G

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives