Edition 2020 du festival ‘’229 Big Tours’’: Un véritable espace de promotion des valeurs endogènes

(Une formation sur des rythmes, danses et mets sensibles)

 L’initiative a germé des suites d’un époustouflant spectacle  de danse du Ballet National donné en 2006. Et son porteur, journaliste culturel spécialiste des questions endogènes, a voulu l’éclore. Hervé Patrick Yobodè s’active à tenir le pari de la première édition du festival dénommé ‘’229 Big Tours’’ à partir du lundi 14 septembre 2020. Selon les explications que le jeune promoteur a fournies à la faveur d’une conférence de presse déroulée au stade de l’amitié, lundi 07 septembre 2020, le festival ‘’229 Big Tours’’ se propose d’aller dans chaque contrée du Bénin afin de ressortir les anciens rythmes, danses et mets traditionnels en voie de disparition. A cet effet, pour le compte de cette édition, qui est d’ailleurs la première, les organisateurs du festival ont fait l’option de focaliser leur attention sur deux grandes communes à savoir : Calavi et Abomey. Et, à en croire Hervé Patrick Yobodè, le rythme qui sera sous les projecteurs cette fois-ci, c’est le Djanguédé. Un rythme sacré du couvent de la divinité mère Sègbo Lissa. Alors, étant conscients que  le cultuel ne doit pas se confondre avec le culturel dans les types de manifestations publiques comme les festivals, le promoteur et son équipe ont pris sur eux la responsabilité de ne promouvoir qu’un pan de ce rythme sacré. C’est ce qui les a d’ailleurs entraînés à vouloir mettre plus l’accent sur un dérivé du rythme Djanguédé qui est le Sôhoun. « ce n’est rien d’autre que la version profane du rythme Djanguédé qui porte des entités sonores qu’il n’est pas permis à tout le monde d’écouter » souligne le promoteur du festival. Dans ce même sens, la danse qui sera mise en lumière lors des manifestations porte également le nom du rythme, ‘’Sohoun’’. A côté de ce rythme et de cette danse, il y a que le festival a par ailleurs prévu de régaler les participants avec le met ‘’Adjagbé’’ qui aujourd’hui est quasi inexistant sur le marché culinaire. Mais selon les explications des organisateurs, avant que tout ceci n’ait lieu, une série de formation viendra en amont  pour initier un certain nombre de stagiaires dans la commune d’Abomey. Lesquels, en marge du festival, viendront restituer leurs acquis dans la commune d’Abomey-Calavi, précisément au quartier Womey. ‘’229 Big Tours’’, c’est aussi un programme de découverte de sites touristiques à forte potentialités mais méconnus de la grande masse. Dans le cadre de cette édition, la cour d’eau de Yinzinta dans la commune d’Agbagnizoun fera office de site d’attraction. Soutenu par le fonds des arts et de la culture, ce festival, le festival ‘’229 Big Tours’’ épouse la vision du Chef de l’Etat de faire du tourisme le deuxième levier de développement du Bénin. Et comme la promotion du tourisme n’est pas que l’affaire du Président Patrice Talon, des citoyens visionnaires comme Dah Kanlinmandjigbéto Bada Tao, Pdg Espoir Construction Sarl, s’est positionné parrain sur l’événement au même titre que l’ambassadrice de la culture béninoise Alexandrine Avognon, le Haut conseiller de la République, Claude Balogoun, le Docteur Guy Wokou et bien d’autres.

 

Teddy GANDIGBE

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives