Edition 2022 des trophées Sica organisé au Burundi: Fabrice Sossa, sacré meilleur présentateur live de l’Afrique

La 16éme édition du Festival des Stars de l’intégration culturelle africaine (Sica) qui s’est déroulée au Burundi, du 1er au 06 Novembre 2022, a rendu son verdict le vendredi dernier, au cours d’une soirée de gala de compétition et de remise de trophées aux lauréats. La cérémonie a eu lieu dans la grande salle des banquets de l’hôtel Club du Lac Tanganyika de Bujumbura. Le Benin a été honoré à travers le plébiscite du jeune, Fabrice Rockalex Sossa, sacré, meilleur présentateur live de l’Afrique, aux Sica Awards 2022.

Le palmarès des lauréats de la 16éme édition du Festival des Stars de l’intégration culturelle africaine (Sica) qui s’est déroulée au Burundi, du 1er au 06 Novembre 2022 est connu depuis le vendredi dernier. La ghanéenne, Paulina Kate Oduro décroche le grand Prix SICA, de la Meilleure musique moderne d’inspiration traditionnelle. Le Cameroun se distingue par le prix du meilleur clip vidéo, emporté par l’artiste, Elisabeth Liliane Ngo Makele, alias Lyli. Le prix du public a été décerné au chanteur burundais, Fabrice Niyungeko alias Fajos, tandis que le jeune béninois, Fabrice Rockalex Sossa, est sacré, meilleur présentateur live de l’Afrique, aux Sica Awards 2022. Passionné de l’animation et professionnel de la Présentation Live des évènements culturels, artistiques et festifs, Fabrice Rockalex Sossa est polyvalent. Il exerce en tant que pigiste dans le domaine de la presse écrite, animateur de Radios, et animateur commercial, il est l’un des meilleurs présentateurs Live du Bénin. Pour cette 16eme édition du Festival Sica, environ une quinzaine de nations ont été représentées à Bujumbura. Il s’agit entre autres du Cameroun, Togo, Bénin, Nigeria, Burundi, Guinée Conakry, Ghana, Kenya, Mali, Mauritanie, Niger, RDC, Sénégal. Pour Ariane Kigeme, Présidente de la Fondation, Faith In Work (FFIW), marraine de la 16eme édition du Festival Sica au Burundi, c’est une joie pour son pays d’accueillir cet évènement d’envergure qui a plusieurs fois permis le sacre des créateurs burundais. En effet, en 2009, l’artiste Irambona Steven (SOGO), était lauréat du prix de la Meilleure musique moderne d’inspiration traditionnelle. En 2012, ce fut le tour de Emelence Niwizere de décrocher le prix du meilleur clip vidéo. Nsavye Christian alias Chris, est lauréat du prix du Meilleur présentateur Live en 2013 et enfin, Ngendabanka Natacha s’est vu décerner le Grand prix de la meilleure musique moderne d’inspiration traditionnelle en 2014. Pour la marraine de l’évènement, après ces exploits successifs d’artistes burundais aux différentes éditions des Sica, il est normal que le festival se tienne enfin au Burundi afin d’honorer cette grande nation de culture. Elle remercie les promoteurs de l’évènement et souhaite du succès au festival Sica. « Mon pays vous accueille, chers amis des arts et de la culture, le Burundi vous reçoit avec toute sa chaleur, mais aussi avec sa diversité naturelle, culturelle et touristique. Sentez-vous à l’aise sur cette Terre africaine qui est la vôtre, car l’Afrique doit devenir ce qu’elle est en réalité : Une et Indivisible. Chers festivaliers, loin d’être un concours qui oppose les Nominés d’un pays à un autre, les Trophées Sica doivent être considérés comme des challenges pour une intégration africaine réussie ». Déclare, Ariane Kigeme, entre autres, épouse du président de l’Assemblée nationale du Burundi. Pour Ali Wassi Sissy, promoteur du festival Sica, la satisfaction est au-delà des attentes. Il se réjouit de l’accueil réservé aux festivaliers par toute l’administration burundaise. « Nous sommes fier de cette belle collaboration qui réconforte notre engagement pour l’intégration africaine par le brassage et les échanges culturels », affirme le promoteur des Sica. L’édition burundaise du Festival panafricain Sica a démarré jeudi dernier par une conférence sur « Les nouveaux défis et perspectives de l’intégration culturelle africaine», animée par Elias Sentamba, Professeur Burundais en Science politique à l’Université du Burundi. Les festivités se sont achevées samedi, par un méga concert Live grand public avec tous les artistes nominés du Festival Sica et les artistes Burundais, au Stade municipal de Bujumbura, noir de monde.

 

Teddy G.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives