Elections législatives : impressions des candidats et personnalités

Les Béninois se sont rendus aux urnes ce jour dimanche 08 janvier 2023 pour élire leurs députés. A l’issue de ce devoir civique, certains candidats et quelques personnalités ont donné leurs impressions sur le processus de ces élections législatives.

Mathieu Adjovi, député

« Cela montre que nous avançons dans notre processus démocratique »


Cette fois-ci, ils ont peint l’intérieur et le dessus du doigt. Cela montre que nous avançons dans notre processus démocratique. Merci d’avoir fait ce travail aussi plaisant. Je voudrais dire combien je suis heureux de savoir que les campagnes se sont très bien passées. Il n’y a pas eu d’échauffourée car, c’était ça qu’on craignait. Vous avez avec aussi fait très bien votre travail durant ces moments car, j’ai suivi un peu la télévision et la radio. Vous avez géré ces moments avec du professionnalisme. Ma préoccupation actuelle, c’est de voir les gens sortir tôt pour aller accomplir leur devoir civique. Les femmes ne sont pas allées au marché aujourd’hui, c’est une bonne chose. Cela leur permet de vite venir voter et de retourner à la maison pour faire la cuisine à leurs enfants et à leur mari.

Séraphin Agbahoungbata, citoyen

« J’ai une très bonne impression d’avoir accompli mon devoir civique »


J’ai une très bonne impression d’avoir accompli mon devoir civique pour deux raisons : voter, c’est choisir. Je viens donc de choisir la voie qui convient au développement de ce pays, de ma circonscription électorale et à la satisfaction de mes propres besoins. Je profite de l’occasion pour appeler les autres citoyens à aller voter, à aller choisir le chemin qui mène au développement de ce pays. Deuxième choise, je viens d’accomplir mon devoir civique dans une ambiance de gaieté et à bonne date retenue par la constitution, c’est à l’actif de ce gouvernement. Depuis des années, nous votons à bonne date. Nous sommes donc dans la régularité. C’est pour cela que j’invite tout le monde à sortir massivement choisir le chemin qui mène au développement de ce pays.

Raoul Glessougbé, candidat

« …c’est pour qu’ensemble, nous bâtissions notre pays dans la joie, l’apaisement et la sincérité »


Mes impressions sont très bonnes parce que je sens la grandeur de la démocratie béninoise. Vous vous en doutez, depuis bientôt quatre ans, le peuple béninois attend ce moment solennel d’aller à un vote inclusif. J’invite donc le peuple béninois à sortir massivement exprimer leur suffrage, car cela va de l’intérêt général et en faveur de notre démocratie. Vous savez, si le peuple béninois a rêvé, il y a un peu plus de 30 ans, la démocratie, c’est pour qu’ensemble, nous bâtissions notre pays dans la joie, l’apaisement et la sincérité. Malgré tout ce qui se passe dans le pays, je voudrais que les gens prennent de la hauteur et de la sagesse pour que la démocratie triomphe.

Auguste Vidégla, candidat

« …tout se déroule très bien et c’est une grande satisfaction… »


J’ai les impressions d’un citoyen satisfait de tout ce qui s’est passé avant ce vote. Les campagnes se sont déroulées dans de très bonnes conditions. Tout s’est donc déroulé dans le calme et la paix. Tous les partis en lice se sont exprimés librement sur le terrain. C’est une très bonne chose. Cela démontre que la réforme du système partisan initiée par son excellence, le Président Patrice Talon, accorde une avancée significative à notre pays. Au cours de ces scrutins, nous avons vu la participation effective de 7 formations politiques. La campagne était donc rude sur le terrain. Aujourd’hui, tout se déroule très bien et c’est une grande satisfaction pour moi en tant que candidat qui est venu exprimer son suffrage. J’appelle donc tous mes concitoyens du nord au sud et surtout ceux de Cotonou, de sortir massivement pour exprimer leurs suffrages en faveur du parti politique de leur choix.

Joseph Ahanhanzo, candidat

« … je souhaite que le meilleur gagne »


En tant que candidat, je viens d’accomplir mon devoir civique avec beaucoup de satisfaction. Ceci, dans la perspective de la 9ème législature porteuse d’une nouvelle ère politique pour notre pays. Je me réjouis de l’ambiance que j’ai notée dans mon centre de vote et je souhaite vivent qu’il ait davantage présence physique pour que nous puissions à la fin avoir un très bon taux de participation.

Je voudrais saisir cette occasion pour saluer l’esprit pacifique observé durant toute la période de précampagne et de campagne. C’est une valeur essentielle qui caractérise la démocratie béninoise et qui prouve que le peuple béninois est dans une dynamique croissante par rapport à sa maturité politique. Nous savons tous que le présent scrutin est très ouvert, participatif et inclusif, transparent, équitable et juste. Par conséquent, je souhaite que le meilleur gagne.

Jean-Michel Abimbola, candidat

« Cela vient contredire les oiseaux de mauvais augure qui pensaient que le Bénin avait perdu sa démocratie »


C’est un jour de fête et de contact avec les populations. Nous venons donc d’exprimer notre devoir de citoyen. Les populations sortent progressivement pour accomplir leur devoir civique. Tout se déroule dans une ambiance de convivialité, de fraternité et dans la paix. Il y a 7 partis politiques en lices : ceux de la mouvance présidentielle et de l’opposition. Cela vient à suffisance contredire les oiseaux de mauvais augure qui pensaient que le Bénin avait perdu sa démocratie.

Aurélien Agbénonci, ministre des affaires étrangères

« Nous sommes un pays de paix et je souhaite que tout se termine dans la paix »


Accomplir ce devoir de vote, c’est une responsabilité qu’on doit assumer. On croit que c’est une action banale, mais loin de là, c’est un acte très important. Aller voter, c’est participer aux choix qui engagent notre pays sur la voie du développement. En votant, on donne ainsi son point de vue sur certaines décisions. Dans ma position, ce devoir civique est une nécessité et c’est ainsi pour tous les citoyens. Je vois que l’affluence est relative. Je me suis renseigné en arrivant dans ce bureau de vote. J’invite donc les gens à sortir de chez eux pour venir s’exprimer. Aujourd’hui, ce n’est pas un jour de campagne où il faut dire voter pour x ou pour y. qu’ils viennent avec une pièce d’identité valide pour venir exprimer leur choix. C’est comme ça que nous pouvons construire notre pays. Nous sommes un pays de paix et je souhaite que tout ceci se termine dans la paix.

Bruno Amoussou, ancien président de l’Assemblée Nationale

« …il s’agit de choisir ceux qui vont désormais parler en notre nom dans les trois prochaines années »


Comme vous le savez, je n’ai pas participé à la campagne électorale, mais les informations que j’ai reçues m’amènent à penser que tout s’est bien passé. C’est une très bonne chose. C’est le lieu de féliciter tous les organisateurs, animateurs, bref, tous les acteurs impliqués dans ce processus électoral. Nous sommes en train de construire progressivement un système moderne et la campagne qui vient de se dérouler est une étape qui nous réjouit. C’est pour cela que je voudrais inviter la population à sortir massivement pour venir voter parce qu’il s’agit de choisir ceux qui vont désormais parler en notre nom dans les trois prochaines années.

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives