EngenderHealth outille des acteurs pour réduire la stigmatisation des services de santé sexuelle reproductive

Les professionnels des médias, comédiens, bloggeurs, influenceurs ont produit des contenus à l’issue d’une formation sur les droits à la santé sexuelle et reproductive organisée par EngenderHealth du 17 au 21 octobre 2022 à Bohicon.

L’organisation de santé EngenderHealth a réuni pendant cinq jours des journalistes, blogueurs, influenceurs, humoristes pour créer des contenus innovants afin de contribuer à la réduction de la stigmatisation des services de santé sexuelle reproductive en faveur des adolescents et jeunes et groupes minoritaires. Les communications ont porté sur les Droits en Santé Sexuelle et Reproductive(DSSR), l’importance des services conviviaux, les normes sociales, la stigmatisation des adolescents, jeunes et groupes minoritaires, l’accès aux services de Santé Sexuelle Reproductive, les engagements en matière de DSSR/Planification familiale. Animées par des professionnels, les communications ont permis aux participants de mieux cerner la notion des Droits en Santé Sexuelle et Reproductive(DSSR).

Après trois jours de théorie, les participants ont réalisé des productions (art, vidéo, articles, reportages) sur la thématique. « Je tiens à remercier les organisateurs pour cet atelier très intéressant. Ce que j’ai apprécié durant tout cet atelier a été la franchise de tout un chacun de nous. (…). Une transformation d’attitude est enclenchée », a confié Brian Sossou, fondatrice de l’ONG Filles en Actions.

Urbain Mahougnon a salué le travail abattu par les participants. A travers cette initiative, poursuit-il, EngenderHealth envoie un message fort à tous les acteurs. « Nous devons quand même prendre bon exemple (…) ensemble, mettre nos idées pour pouvoir continuer l’impact », a indiqué l’activiste féministe.

Outillée, la journaliste Venus Dossou a félicité les organisateurs de l’atelier. « C’est ma première fois de suivre une telle formation et je pense que les informations reçues me serviront sur le terrain », a-t-elle affirmé. Pour Baoua Acakpo, coordonnatrice ONG Havre de paix, ses attentes ont été comblées. « Il y a cette cohésion sociale que j’ai observée au milieu de nous. (…). Félicitations aux uns et aux autres », a-t-elle ajouté.

Les différentes catégories de participants ayant pris part à l’Hackathon DSSR ont reçu des prix (Rings lights, trépied, pocket wifi, enregistreurs, bons d’unité). Les organisateurs ont recueilli les suggestions des participants. Ces derniers se sont engagés à produire plus de contenus innovants pour la réduction de la stigmatisation des services de santé sexuelle reproductive en faveur des adolescents et jeunes.

A.Ayosso

Quelques photos Hackathon DSSR

Crédit photo : Digital Shot It

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives