Entretien avec Nouhoun SIDI ALI au sujet de la Tabaski : « C’est l’opportunité d’accomplir le 5e pilier de l’islam »

L’Aïd al-Adha ou l’Aïd el-Kebir, est la plus importante des fêtes musulmanes. A travers cette interview, Nouhoun SIDI ALI, Imam de la mosquée d’Ahossougbéta à Abomey-Calavi explique les fondements de cette fête.

Qu’est-ce que la Tabaski ?

La Tabaski fait partie des grandes fêtes que Allah a recommandées au prophète Mohamed « sallallahu alayhi wa salam » (Paix et bénédiction de Allah sur lui et sur toute sa famille). Elle est célébrée le dixième jour du mois de Zoulhija qui constitue la fin et le début d’une nouvelle année lunaire.

Quel est l’intérêt de cette fête pour le musulman ?

Dans le mois de Zoulhija plus précisément les neuvième et dixième jours, est accompli le cinquième pilier de l’islam. Donc l’intérêt de cette fête est caractérisé par une opportunité pour le musulman de pouvoir accomplir le cinquième pilier de l’islam à la Mecque pour celui qui a les moyens d’y aller. Pour ceux qui n’en ont pas les moyens, ils l’accompliront autrement.

Quelle est l’importance de cette fête ?

C’est de pouvoir sacrifier à la tradition instaurée par le prophète Ibrahim anléihi salât wa Salam (Paix et bénédiction sur lui) lorsque Allah lui a envoyé un bélier pour le sacrifice en lieu et place de son fils Ismaël afin de tester sa foi envers lui.

Comment se prépare cette fête ?

Elle se prépare d’une manière très simple. Pendant les neufs premiers jours du mois de Zoulhija, il est obligatoire pour un père de famille de penser à acheter le mouton s’il en a les moyens. Car c’est un des mois sacrés chez le musulman dont une panoplie de récompenses à la fin de ce mois. Le musulman quel qu’il soit, doit jeûner pendant les neufs premiers jours du mois de Zoulhija particulièrement le neuvième jour qui est le jour de “Arafa”.

Est-il obligatoire pour un Imam d’immoler un mouton le jour de la Tabaski devant toute la Djaman ?

C’est obligatoire car sacrifier le mouton au nom de toute sa communauté permet aussi aux fidèles qui n’ont pas les moyens de sacrifier une bête de pouvoir recevoir cette récompense.

S’il arrive que l’Imam lui-même n’a pas les moyens, est-il possible pour un fidèle d’offrir un mouton à celui-ci pour le sacrifier au nom de toute la communauté ?

Oui cela est possible car l’islam prône l’unicité.

Est-il conseillé d’utiliser une autre bête pour le sacrifice ?

Oui car le prophète Mouhammad a fait le sacrifice avec un chameau, un bœuf ou un mouton mais c’est le mouton qui est le plus recommandé.
Propos recueillis par Ramziath ALFA MOUSSA BABA BODI (Stag)

Source : Fraternité

Laisser un commentaire

Au quotidien

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives