Facebook bloque le live de la mort du français qui avait interpellé Macron

Il a mis sa menace à exécution. Alain Cocq, le Dijonnais atteint d’une maladie rare a effectivement arrêté son traitement dans la nuit du vendredi au samedi 05 septembre. Le malade avait en effet prévenu le président français qu’il passerait à l’acte si celui-ci ne l’aidait pas à mourir dignement en lui permettant d’obtenir à titre compassionnel une prescription de…

Vous pouvez lire cet article sur La Nouvelle Tribune

Source : La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

Au quotidien

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives