Fonctions techniques et administratives dans les communes : Aboutissement d’un processus couronné de transparence

Au terme d’un long processus empreint de transparence, le Comité de supervision sur les réformes de la décentralisation a procédé au tirage au sort des aspirants aux fonctions techniques et administratives, notamment les 77 Secrétaires Exécutifs dans les communes. Avec le concours de la loterie nationale du Bénin, ce tirage a été effectué hier jeudi au Palais des Congrès de Cotonou, en présence des préfets, des maires, des partenaires techniques et financiers et autres autorités administratives. Trois urnes ont été disposées pour le tirage. La première destinée au tirage des Secrétaires Exécutifs des Communes à statut particulier, la deuxième pour les communes à statut intermédiaire et la troisième pour les communes à statut ordinaire. Le mécanisme est fait de sorte que certains maires tireront des hommes et d’autres des femmes pour le poste de SE. A ce sujet, le Comité de supervision sur les réformes de la décentralisation a prévu que 34% des Secrétaires Exécutifs soient des femmes et 66% des hommes. Plus loin, sur les 4 communes à Statut particulier, 2 femmes ont été proposées.

Dans son allocution, le Président du Comité de supervision sur les réformes de la décentralisation, Abdoulaye Bio Tchané a indiqué que cette désignation des secrétaires exécutifs entre dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme structurelle du secteur de la décentralisation et vise à renforcer la séparation des fonctions politiques des fonctions techniques en vue d’améliorer la reddition des comptes, à mettre en place un dispositif de relai des services publics entre les niveaux central et communal, améliorer les mécanismes de financement des investissements communaux et créer des synergies d’actions entre le conseil communal, ses démembrements et les associations de développement local. « Après plus de deux décennies de mise en œuvre de la décentralisation, les fruits n’ont pas porté la promesse des fleurs. Plusieurs facteurs expliquent cet échec. Il s’agit entre autres de l’engagement tributaire des pesanteurs politiques, un personnel inadéquat, un système local de gestion des marchés publics inefficace, des infrastructures parfois incompatibles, une gestion budgétaire approximative et une fiscalité locale peu adaptée aux exigences et enjeux de la décentralisation… », a-t-il dit. A l’occasion, il a été précisé que le tirage des autres postes inclus dans le fichier national sera fait ultérieurement. 403 candidats dont 45 femmes sont retenus dans le fichier. Le tirage au sort est valable pour ceux pouvant prétendre aux six autres fonctions administratives et techniques dans l’administration des collectivités territoriales. Ils ont été sélectionnés après un processus qui aura duré environ trois mois et qui était constitué de plusieurs étapes.

Source : Fraternité

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives