Fraude au concours de recrutement d’auditeurs de justice: Dénicher le ver dans le fruit

Insolite durant le concours de recrutement d’auditeurs de justice ce samedi, 12 décembre 2020. Une candidate a été surprise en flagrant délit de tricherie avec le corrigé type de l’épreuve de droit pénal. Ceci, en pleine composition. Selon les informations relayées par des médias locaux, la scène s’est produite dans une des salles du bâtiment D au Lycée Technique Coulibaly de Cotonou. Si ce n’est pas un fait nouveau que des cas de tricherie soient déplorés lors des concours de recrutements et autres compositions, la présente situation suscite de vives interrogations notamment sur les conditions de l’obtention de cette épreuve avant la composition. Par quelle alchimie, la candidate a-t-elle pu avoir connaissance des épreuves avant le concours et à la limite, en disposer du corrigé-type ? Nul doute que le ver est dans le fruit. Dans l’optique d’une crédibilité dudit concours et pour éviter de ternir l’image des structures compétentes, il faudra impérativement interpeller toutes les personnes impliquées dans l’organisation dudit concours afin de dénicher tous les complices d’une si grave irrégularité. Il importe de situer les responsabilités afin que véritablement, les méritants soient retenus pour servir dans l’administration et non des tricheurs. Il faut que toute la lumière soit faite sur cette affaire pour que les personnes concernées subissent la rigueur de la loi. De telles pratiques ne sauraient rester impunies. Et à cet effet, inutile de mener le combat et rebrousser chemin sans traduire tous les complices en justice. Selon les dernières nouvelles, la candidate sera bien présentée au procureur pour répondre de son acte, a rassuré ce mardi, 15 décembre 2020, le porte-parole du gouvernement. Une enquête serait également ouverte afin de mettre la main sur les personnes impliquées dans cette affaire. L’enquête serait confiée à la Brigade économique et financière. Cette unité serait déjà instruite aux fins d’interpeller et placer en garde à vue les mises en cause ainsi que tous les complices. « Dès la clôture de l’enquête, ces personnes seront présentées au procureur de la République et feront l’objet de poursuites judiciaires exemplaires », a laissé entendre le chef du parquet de Cotonou, selon des propos rapportés par le site banouto. Il s’agirait selon la même source de deux candidates surprises en flagrant délit de tricherie. « L’une a été vue en train de manipuler un téléphone portable par lequel elle correspondait avec une personne extérieure, l’autre avec des documents écrits en forme de brouillons qui n’étaient pas ceux fournis par le centre d’examen », informe le procureur Mario Mètonou. Vivement que le ver soit extrait du fruit !

 

A.B

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives