Gestion des cantines scolaires au Bénin : Une délégation des partenaires du PAM partage l’expérience de Goulo Sodji

Une délégation des partenaires du Programme Alimentaire Mondial (PAM) venue de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs était à l’école primaire publique Goulo Sodji dans la commune de Zè. Objectif, partager l’expérience de la gestion réussie de la cantine scolaire de cette école qui connaît l’implication de la communauté. Venue au Bénin dans le cadre du Forum international de la nutrition des enfants, la descente sur le terrain de cette délégation a permis de prendre connaissance du système mis en place par le PAM pour gérer la cantine scolaire de Goulo Sodji et toutes les autres cantines. « Comme PAM ne peut pas être dans toutes les écoles tous les jours, il a fait des contrats avec des Ong qui recrutent du personnel. C’est donc ce personnel qui passe d’école en école chaque jour pour faire le suivi du fonctionnement des cantines, la traçabilité du mouvement des vivres. Ces Ong font aussi le rapportage sur les entrées et les sorties des vivres. L’autre travail que font les Ong dans les écoles, c’est la sensibilisation de la communauté pour leur permettre de comprendre le fonctionnement du programme afin d’avoir leur implication. Les Ong ont donc, deux rôles dans l’école : le suivi du fonctionnement de la cantine et la mobilisation communautaire. L’Ong qui s’occupe de l’école de Goulo Sodji a pour nom Gbèwa. Plus de 500 école dans l’Atlantique. Elles ont été scindées en deux : Atlantique 1 compte 284 écoles et sont suivies par cette Ong à raison de 12 écoles par médiateurs. Le dispositif de suivi est fait de telle sorte qu’on a un chargé de programme au niveau de l’Ong qui s’occupe de l’aspect technique. Sous le chargé de programme, nous avons des superviseurs et sous le superviseur, nous avons des médiateur qui parcourent les écoles à raison de 12 écoles par médiateurs.

C’est grâce à leur travail que même sans bouger, nous pouvons avoir toutes les informations utiles en temps réel au PAM », a expliqué Edouard Gbozo, en charge de la mise en ligne du programme des cantines scolaires dans l’Atlantique 1 au PAM.

Après cette explication, la délégation a visité toutes les structures qui favorisent le bon fonctionnement de la cantine. Du magasin au réfectoire en passant par la cuisine et le jardin, la délégation a été sidérée par le système mis en place par le PAM pour le bien-être et le maintien des enfants à l’école. « Je suis très impressionné par tout ce que j’ai vu dans cette école. Nous avons visité le jardin, il est extraordinaire car, il est un appui pour l’école du point de vue qualité du repas. Ce jardin permettra aux enfants d’avoir un menu enrichi grâce aux produits naturels. Nous avons aussi visité les magasins garnis de toutes les denrées. Nous avons visité la cuisine. Ce que j’ai trouvé d’impressionnant à ce niveau est que cette cuisine est équipée de foyers améliorés extraordinaires.

Si bien que la cuisine est très propre, on ne sent même pas le feu ni la fumée car, tout ça se trouve dehors… Nous avons également visité les stands des produits fabriqués par la communauté qui appuie la cantine. Pour finir, nous avons visité le réfectoire bien spacieux et très propre où mangent les enfants. Les règles d’hygiène sont très respectées car, chaque enfant a son plat, sa cuillère et son dessert en même temps. Nous remercions toute l’équipe qui gère cette cantine et surtout le PAM qui nous a permis de découvrir cette belle initiative », a déclaré le Directeur de la nutrition et de l’éducation sanitaire au ministère de l’éducation nationale en Mauritanie. Aussi épaté comme les autres membres de la délégation, un agent venu du siège du PAM à Rome en Italie, a exprimé sa satisfaction après cette visite. « Ce que j’ai vu dans cette école m’a vraiment impressionné. C’est un projet intégré vraiment incroyable car, il implique la communauté, le gouvernement avec le soutien du PAM à travers des Ong. Je suis sidéré de la manière dont la communauté s’implique dans ce programme. Cela montre qu’elle comprend l’importance de ces cantines scolaires », a-t-il ajouté.

Pour Amandé Moussa, maire de Zè et Paulette Eki, chargée de mission du préfet de l’Atlantique, la réussie saluée de la cantine de Goulo Sodji est la conjugaison de l’effort de toutes les parties. « Les partenaires du PAM venus de plusieurs pays sont à Goulo Sodji pour apprendre de l’expérience de cette communauté. Cette visite est donc à notre honneur. Ces cantines scolaires soulagent les parents qui sont désormais rassurés qu’à l’école leurs enfants mangent des repas chauds et sains. Ces cantines améliorent non seulement les taux de fréquentation, mais aussi les taux de réussite », a-t-elle conclu.

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives