Grandes tendances des législatives de 2023: La Cena, la Cour et les médias jouent leur crédibilité

72 heures après l’organisation des législatives pour élire les députés de la 9ème législature, les Béninois continuent d’attendre les appréciations des institutions notamment la Cena et la Cour constitutionnelle pour ce qui est des grandes tendances et des résultats provisoires. Évidemment, le Bénin à l’instar d’autres pays du continent africain sont encore loin des avancées technologiques des pays développés en la matière. Ici, on continue de trimbaler la paperasse (procès-verbaux de dépouillement) des bureaux et centres de vote vers ces deux institutions de la République en passant par les coordinations au niveau arrondissements à la base. Au tour desdites institutions, qui parallèlement ont dépêché des équipes de supervision du scrutin sur le terrain, de procéder à l’appréciation des résultats issus des urnes. Dans cette attente qui parfois dure 72 voire 96 heures, les suspicions de fraudes s’amoncellent et les esprits s’échauffent. Les législatives du 8 janvier 2023 qui ont connu, pour la première fois depuis 7 ans sous le pouvoir de Patrice Talon, la participation de l’opposition n’échappe pas ce cliché. Alors que l’opposition, plusieurs médias et observateurs à la fermeture des bureaux de vote, ont conclu à un vote sanction de la gouvernance au Bénin depuis 2016, avec dans l’ensemble les listes de la mouvance sérieusement mises en difficulté ou laminé même dans leurs supposés fiefs, le camp du pouvoir en place, le lendemain du vote semble nourrir plus d’espoir. Des rumeurs de plus en plus persistantes, qui se traduisent d’ailleurs dans des écrits sur la toile annoncent un des partis du pouvoir de la Rupture largement en tête et le second serait au coude à coude avec le parti d’opposition le plus populaire. La réplique à ces écrits reproduits par des médias ne s’est pas fait attendre dans le camp d’en face où on dénonce des manœuvres assimilées à <<un jeu non clair de communication orientée et conditionnement psychologique du peuple>>. Aussi soutient-on avec véhémence que ces élections montrent clairement que le parti Les Démocrates caracole en tête en suivant la volonté populaire au soir du scrutin. Plus loin, d’aucuns affirment qu’à y voir de près, que le partage des sièges devrait se faire entre deux partis : un de l’Opposition et l’autre de la Mouvance.

Dans cette guerre qu’on peut qualifier de psychologique entre partis, la Cena et la Cour constitutionnelle sont très attendues. Conformément aux déclarations des responsables de ces institutions au cœur de l’organisation de l’élection, c’est soit ce mercredi 11 janvier ou demain jeudi 12 janvier 2023 que le peuple béninois et la communauté internationale seront officiellement situés. Les grandes tendances et résultats provisoires à prononcer reflèteront-ils l’expression et la liesse populaire observées à l’issue du vote et des décomptes des voix dimanche dernier ? À cette réponse, Cena, juge constitutionnel et médias jouent leur crédibilité face à l’histoire dans ce processus démocratique sur fond de réformes. Le chef de l’État Patrice Talon après son devoir civique dimanche dernier ne s’est-il pas réjoui de voir son pays le Bénin tourner définitivement cette page lugubre de son histoire, se référant aux législatives de 2019, aux communales de 2020 et à la présidentielle de 2021 ? Nécessité donc pour chaque acteur de jouer sa partition.

 

Mike M.

Source : Matin Libre

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives