Inondations à Athiémé: Des sinistrés contraints au déplacement

Le débordement du fleuve Mono contraint désormais des familles entières au déplacement de leur milieu de vie. C’est du moins le cas notamment à Athiémé où l’ampleur des inondations dues à la crue du fleuve défraie la chronique. Le déplacement a effectivement commencé dans l’après-midi de ce mardi 15octobre 2019 où les premiers sinistrés ont quitté Lonou, un hameau de l’arrondissement de Dedekpoè et Gbédji, un des trois quartiers d’Athiémé centre. Aidés de la police fluviale et des autres acteurs de la plate-forme de réduction des risques et catastrophes, ils ont rejoint le siège de l’arrondissement central où ils campent depuis quelques heures. En tout, c’est près de quarante personnes dont des vieillards et des nourrissons qui occupent ce site. La commune d’Athiémé abrite en tout, cinq sites d’accueil à raison d’un site par arrondissement. Fuyant la furie des eaux fluviales qui se sont emparées de leurs habitations et exploitations agricoles, les sinistrés appellent à l’aide de tous. En dépit de quelques nattes ainsi que des bouteilles d’huile et d’un peu de riz, toutes choses prélevées certainement du don gouvernemental remis le vendredi 11 octobre dernier, dont ils ont bénéficié dès leur installation, les sinistrés estiment leurs besoins plus importants. Au nom du groupe (des sinistrés), la cultivatrice Agbadji Abalo demande plus de nattes, de moustiquaires, des vêtements, de vivres et des ustensiles de cuisine. Rappelant combien les eaux ont détruit tous leurs investissements agraires ainsi que leurs habitations, qui sont pour la plupart construites en terre battue, la porte-parole prie les personnes de bonnes volontés de les assister pour la reconstruction dès l’assèchement des eaux.

Du reste, il faut signaler que la sécurité du site d’accueil et des actions de sensibilisation sont assurées par des éléments de la Croix rouge. “De façon concrète, nous sommes ici pour sensibiliser sur les règles d’hygiène et d’assainissement et référer les potentiels patients vers les centres de santé”, a expliqué Mesmin Coffi, président du comité local Croix rouge Athiémé.Inondations à AthiéméDéplacement des sinistrésMono

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives