Invite au dialogue du Médiateur: Le parti Re récuse Pascal Essou

Dans la perspective des Législatives de 2023, le Médiateur de la République Pascal Essou a adressé une invitation aux partis politiques régulièrement constitués en vue de prendre part à un dialogue politique. Ladite rencontre devrait poser les jalons une élection apaisée. Au parti Restaurer l’Espoir de Candide Azannai, c’est le 12 avril dernier que la lettre du Médiateur a été reçue au siège du parti. Hier, lundi 25 avril 2022, c’est sur la page Facebook du président de Restaurer l’Espoir qu’on prend connaissance du Rapport sur cette invite du Médiateur Pascal Essou.

 

Le parti Restaurer l’Espoir ne sera pas au dialogue politique initié par le Médiateur de la République dans le cadre des Législatives de 2023. Dans le Rapport du Dr Félicité Akueson, Secrétaire générale nationale chargée du Pôle Idées et du Programme du parti, les raisons qui motivent le non du parti Restaurer l’Espoir à cette invite sont relatives à la personne même du Médiateur. Membre du bureau politique national du parti Bloc Républicain (BR), Pascal Essou n’est pas, selon le parti, la personne indiquée pour mener ces discussions. Pour le parti Restaurer l’Espoir, sa couleur politique fait de lui l’un des artisans des réformes « inopportunes » qui ont conduit à la crise et à l’impasse politiques actuelles. Il a ensuite été « coopté » Médiateur de la République le 12 mai 2021. Dès lors, il a perdu les critères pour être médiateur dans la même crise, selon le parti Restaurer l’Espoir. En conclusion, le parti Restaurer dénonce et récuse la légitimité du Médiateur de la République Pascal Essou pour « violation de l’éthique et de la déontologie de la médiation et pour défaut des critères de neutralité, d’indépendance et de crédibilité du statut du médiateur ». Le parti de Candide Azannai dénonce et condamne les limites du Médiateur de la République et le disqualifie dans le règlement de tout ou partie de la crise, interpelle la responsabilité personnelle et directe du chef de l’Etat dans l’aggravation du pourrissement de la situation politique délétère au Bénin, rejette la lettre No 054/MR/DC/SG/CM-P/S du 02 avril 2022 du Médiateur de la République reçue le 12 avril 2022 au siège du Parti et prend à témoin l’opinion publique nationale et internationale. Le parti Re réitère la préconisation du Dialogue politique inclusif assorti des exigences d’une décrispation politique et sociale préalable.

 

M.M

Source : Matin Libre

Laisser un commentaire

Au quotidien

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives