Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme : Haro sur les discriminations faites aux albinos


Les albinos ont droit à l’attention. Hier à l’occasion de la journée internationale de l’albinisme, Pamela Capo-Chichi, Présidente de « Valeurs albinos » première organisation d’albinos au Bénin, a exprimé, sur la radio nationale, son mécontentement au sujet de la discrimination et l’insécurité auxquelles font face ces albinos quotidiennement au Bénin. Selon elle, l’albinisme est une maladie génétique caractérisée par une production insuffisante du pigment qui colore la peau, les yeux, les poils et les cheveux. Il est caractérisé par les cheveux blancs, la peau pâle ou blanche et les yeux d’un gris pâle. Principalement en Afrique, les albinos sont perçus comme des handicapés et sont pour la plupart exclus des activités étatiques. « Les albinos n’ont pas une intégration facile. Même si les gens ne le disent pas tout haut, ils le font remarquer par leurs faits et gestes », a ajouté Paméla Capo-Chichi. Dans le but de lutter contre cette discrimination, l’Ong Valeurs albinos, première organisation consacrée aux albinos au Bénin, s’est donné comme objectif d’accueillir, de protéger les albinos abandonnés et les aider à étudier pour pouvoir s’insérer professionnellement dans la société. « Cette lutte que nous avons entamée porte de plus en plus ses fruits. Nous avons un albinos artiste, un albinos à la banque centrale. Ce n’est pas suffisant. Je veux personnellement que les albinos soient présents dans tous les domaines sans exception, principalement la presse, les médias, et même parmi les députés », a-t-elle indiqué, tout en ajoutant que ces albinos font généralement l’objet de sacrifice pour des fins de richesse. « J’exhorte le gouvernement et la population à nous aider dans cette lutte. En dehors de leur couleur de peau, les albinos sont des humains comme tous les autres. Je remercie toutes les personnes qui nous soutiennent de part et d’autre, principalement M. Boubacar de la Direction des Handicaps qui fait beaucoup pour nous », a-t-elle conclu.

Gloria FANGBEDJI (Stag)

Source : Fraternité

Laisser un commentaire