KGB libéré malgré une nouvelle condamnation de la CRIET

Au terme d’un procès ce jeudi 10 novembre 2022, l’homme d’affaires béninois, Kikissagbé Godonou Bertrand alias KGB a été condamné à une peine de 18 mois de prison ferme par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Malgré cette nouvelle condamnation relative à une affaire de blanchiment de capitaux, KGB a bénéficié d’une décision de remise en liberté de la juridiction spéciale.

KGB désormais libre de tout mouvement. En détention depuis juillet 2018, il a bénéficié d’une décision de remise en liberté de la CRIET jeudi 10 novembre 2022. Ceci, malgré une nouvelle condamnation relative à une affaire de blanchiment de capitaux pour laquelle il a été maintenu en prison en août dernier, alors qu’il bénéficiait d’une mesure de liberté conditionnelle du ministère de la justice.

En plus de la condamnation à 18 mois de prison ferme, KGB doit payer une amende de 560 millions de francs CFA. Le juge dans sa sentence a décidé de confisquer au profit de l’État béninois, les avoirs du mis en cause, objets de l’opération de blanchiment sur le territoire de l’île de Man.

Pour cette nouvelle condamnation, KGB dispose de 15 jours pour faire appel.

Il recouvre sa liberté pour avoir fait plus de 18 mois de prison ferme.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives