La coalition RHRN2 Bénin lance la veille sur les droits sexuels et reproductifs

En prélude à l’Evaluation Périodique Universelle (EPU) 2022 où les réalisations des Etats membres de l’ONU en matière de droits humains notamment sexuels et reproductifs des adolescents et jeunes seront passées en revue devant le Conseil des droits de l’Homme, des Organisations de la Société Civile, ont élaboré sous le leadership de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF), un rapport alternatif. Le rapport a été présenté aux professionnels des médias, vendredi 28 octobre 2022, lors d’un atelier organisé à Abomey-Calavi.

A la suite de 2008, 2012 et 2017, le Bénin sera évalué à nouveau en 2023 sur les actions et réformes mises en œuvre pour promouvoir la santé, les droits sexuels et reproductifs des adolescents et jeunes et la justice en matière de genre à l’instar des autres Etats membres de l’ONU. En prélude à cette Evaluation Périodique Universelle (EPU) 2022, un rapport alternatif de l’EPU 2022 a été élaboré par la coalition RHRN2 (Right Here Right Now 2) au Bénin. Le rapport alternatif axé sur trois thématiques principales telles que : Droit à l’information en matière de santé sexuelle et reproductive ; Protection des minorités sexuelles et Accès aux soins d’avortement sécurisés par les populations a été présenté aux journalistes, vendredi 28 octobre 2022, lors d’un panel de discussion.

Le contenu, le processus d’élaboration, les recommandations et les mécanismes de suivi de la mise en œuvre du rapport alternatif de l’Evaluation Périodique Universelle (EPU) 2022 ainsi que le Projet RHRN2 (Right Here Right Now 2) à travers ses stratégies clés dont l’accès à l’information et à l’éducation, le plaidoyer, la mobilisation sociale et politique, le renforcement de la société civile et surtout le renforcement de capacités ont été également exposés aux journalistes. C’est à travers des communications présentées par Yélian Bakpé, point focal Suivi-Evaluation et Apprentissage sur le projet RHRN2 ; le juriste Conaïde Akouedenoudje et Aïchatou Salifou.

Pour Christian Agbozo, Directeur Exécutif de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF), il est important que les professionnels des médias comprennent et opinent sur le contenu du rapport alternatif. Il s’agira pour les professionnels des médias de voir la manière dont ils pourraient s’engager pour aider la Coalition RHRN2 Bénin dans le suivi des recommandations. « Le journaliste est la conscience de l’opinion publique et de la société civile. Il expose les faits susceptibles d’aider le public à accéder à la vérité. C’est ainsi qu’il aide à construire ou à renforcer les droits humains. Pour cette raison, il est important que vous ayez l’information juste. Nous savons qu’avec vous à nos côtés, nous aurons toutes les raisons de croire en l’aboutissement de nos objectifs. Nous savons compter sur vous pour jouer pleinement votre partition dans la suite du processus », a indiqué Directeur Exécutif de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF).

Un Comité de suivi des recommandations formulées dans le rapport alternatif a été mis en place.

Marc MENSAH

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives