« La GDIZ, une fierté pour l’Afrique », Nzego Diego SG du parti de Ali Bongo

Une délégation du Parti démocratique du Gabon (PDG) du président Ali Bongo a visité vendredi jeudi 20 avril 2023, la Zone industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ). La délégation conduite par Nzego Diego, secrétaire exécutif du parti, a examiné au cours de la ‘’visite de prospection » avec le directeur général de l’Agence de promotion des investissements et des exportations (APIEx), et le directeur général de la Société d’investissement et de promotion de l’industrie (SIPI-BENIN), des partenariats dont la confection de tee-shirts et polos dans le cadre de l’élection présidentielle au Gabon.

Des membres du secrétariat exécutif du Parti démocratique du Gabon édifiés par ce qui se fait à la Zone industrielle de Glo-Djigbé, inspirée de la zone économique spéciale de Nkok au Gabon. Nzego Diego, secrétaire exécutif du parti, et la délégation qu’il a conduite jeudi 20 avril 2023 ont exprimé leur fierté et leur satisfaction, et salué la vision du président Patrice Talon.

La visite de prospection selon le secrétaire exécutif du PDG, suscite des idées de projets au niveau de la formation politique gabonaise dans le cadre de l’élection du président de la République. Il a annoncé des partenariats avec la GDIZ pour la confection de tee-shirts, gadgets, etc.

Renforcer la coopération Sud-Sud

Dans le cadre du renforcement de la coopération Sud-Sud, l’expérience entre le Gabon et le Bénin selon le secrétaire exécutif du PDG, devrait « nourrir et enrichir les potentialités » non seulement au niveau des deux pays, mais aussi d’autres pays africains qui, d’après lui, devraient s’inspirer de la zone industrielle qui est une fierté de pour l’Afrique. Nzego Diego s’est dit ‘’frappé » par les investisseurs qui sont pour la plupart, des investisseurs locaux (55%), et la diversification des matières premières.

Des sentiments de fierté et satisfaction

Le secrétaire exécutif du PDG s’est par ailleurs dit très satisfait de la qualité des tee-shirts et polos produits à la GDIZ. « En tant qu’africain, en tant que gabonais, c’est d’abord la fierté […]. On n’est pas en Inde, on n’est pas en Chine, on est bien au Bénin, et ça veut dire qu’on peut aussi faire des choses, on peut réaliser de grandes choses en étant au Bénin, en étant au Gabon », a laissé entendre Nzego Diego exhortant à poursuivre la coopération Sud-Sud pour le bonheur des populations.

Sentiment de fierté et satisfaction également pour Laurent Gangbes, directeur général de l’APIEx de recevoir une délégation du Gabon, pays qui a inspiré le projet GDIZ. Il estime que le Bénin peut partager d’une part, un certain nombre de choses complémentaires avec le Gabon de manière à ce que les économies des deux pays puissent se développer, et accélérer d’autre part, la coopération entre les deux pays.

Au sujet de la confection des tee-shirts et polos à l’effigie du parti au pouvoir au Gabon, le manager général apprend que le développement des activités à la GDIZ passe par le développement commercial. La qualité des produits au sein de la zone industrielle a intéressé le Parti démocratique gabonais qui a estimé qu’au lieu d’aller passer ses commandes dans d’autres pays lointains, qu’il serait intéressant de « favoriser la coopération Sud-Sud », a expliqué Laurent Gangbes. « C’est juste un retour des choses, et nous allons voir également comment développer dans le futur, des relations encore plus rapprochées avec l’ensemble des parties prenantes au niveau du Gabon, notamment le parti démocratique au pouvoir, si nous ne pouvons pas continuer au-delà de ces commandes qui se matérialisent en matière de confection de tee-shirts », a-t-il ajouté.

La Zone industrielle de Glo-Djigbé inspirée de la zone économique spéciale de Nkok au Gabon, fut créée en février 2020. C’est le fruit d’une Joint-Venture entre la République du Bénin et le groupe ARISE. Elle s’étend sur une superficie de 1640ha. La première phase de 400ha est totalement achevée au bout de deux ans d’exploitation avec l’installation de 36 investisseurs opérant dans plusieurs domaines, notamment la transformation de coton, la noix de cajou, l’assemblage des ordinateurs et smartphones, la fabrication de sacs de jute, etc. Le montant total des investissements après cette première phase selon les responsables de la SIPI-BENIN et de l’APIEx, structures en charge du développement, de l’exploitation et de la promotion de la zone, est estimé à plus d’un milliard de dollars.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire