La plateforme de données accessible au public dès janvier 2023

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) dispose d’une base de données de la surveillance multilatérale (Bdsm). La plateforme en ligne sera accessible au public à partir de janvier 2023.

La Commission de l’Uemoa a procédé au lancement officiel de la plateforme en ligne de la Base de données de la surveillance multilatérale (Bdsm) en mai 2021. La mise en application effective à l’utilisation de la plateforme a été effective en juin 2022. Selon Kalidou Thiaw, directeur de la Prévision et des Etudes économiques de la Commission de l’Uemoa, la plateforme en ligne (http://bdsm.uemoa.int) sera accessible au public à partir de janvier 2023.

Créée et adoptée en 2005, la Bdsm au sein de l’Uemoa est un outil essentiel pour l’élaboration des rapports périodiques sur la surveillance multilatérale ainsi que les travaux de prévision et d’analyse économique. En 2016, la Commission de l’organisation ouest-africaine a entamé une révision en profondeur de la maquette de la Base et initié en 2019, la mise en place d’une plateforme en ligne de ce dispositif. Ce projet, informe le directeur de la Prévision et des Etudes économiques, a permis de passer de l’interface « Excel » sous laquelle se présente la maquette de la Bdsm à une plateforme Web centralisée.

Un outil convivial

La maquette « Excel » de la Bdsm, dans sa version actuelle, est structurée en quarante-cinq (45) fiches et sous-fiches relatives au Secteur Réel ; aux Finances Publiques ; aux Secteurs extérieur et monétaire, etc.. La mise en ligne de la Bdsm sur une plateforme web centralisée facilite la gestion des fichiers de données statistiques, le contrôle de la cohérence des données statistiques et la mise à jour des séries de données statistiques, indique Kalidou Thiaw. Elle permet aussi la transmission des données statistiques à la Commission (messagerie, réseau, etc.), le suivi mutuel des statistiques nationales par les Etats membres et la mise à disposition des statistiques de la surveillance multilatérale au grand public.

La collecte des données est assurée par les administrateurs techniques, fonctionnels et administrateurs des données des Etats membres et de l’Uemoa. Les données saisies ou chargées sont soumises une première fois au Cnpe (Comité national de politique économique) pour vérification. Les données sont ensuite envoyées à la Commission qui procède aussi à la vérification avant publication.

Akpédjé A. Ayosso (depuis Ouagadougou)

Source : 24 Heures au Bénin

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives