La Vérité des Orangers, carte de visite afro-futuriste à l’Exposition universelle d’Osaka ?

L’Exposition universelle de 1967 s’est déroulée à Montréal, au Québec. Soixante-deux pays y participèrent sous le thème Terre des Hommes, portant le message de l’ouvrage éponyme d’Antoine de Saint-Exupéry.

La prochaine Exposition universelle est prévue du 3 mai au 23 novembre 2025, pour une période de six mois dans la baie d’Osaka, berceau de la révolution industrielle du Japon. Pour répondre aux grands défis du monde, cette manifestation entend se décliner en trois sous- thèmes : « Sauver des vies », « Inspirer des vies » et « Connecter des vies ».

La Vérité des Orangers dans l’œuvre de Saint-Exupéry offre une plateforme symbolique pour illustrer l’expérience et l’aptitude des Africains à répondre aux grands défis du monde « Sauver des vies ». La recomposition des milieux d’innovateurs au niveau mondial intéresse toutes les nations en quête de nouvelles capacités partenariales, de recherche et d’innovation, de la santé à l’intelligence artificielle.

La Vérité des Orangers offre aussi une contribution pour naviguer dans de nouvelles géographies « Inspirer des vies ». Le caractère multiculturel et insulaire des diasporas nomades qui composent l’Afrique des sciences et des trois océans peut s’exporter dans l’archipel Nippon et inspirer son projet d’avancement sur la mer dans la baie d’Osaka qui sera spécialement conçu pour l’Exposition universelle de 2025.

Enfin, la Vérité des Orangers est une invitation à penser de nouveaux paradigmes « Connecter des vies ». De par la photosynthèse, les orangers sont en même temps des véritables purificateurs d’air pour la planète et des abris pour les oiseaux du ciel. Antoine de Saint- Exupéry, à travers la Vérité des Orangers, nous propose de cultiver la sincérité en soi, le partage envers l’autre au-delà de nos racines, dépasser nos différends pour co-construire ensemble.

En 2023, le Petit Prince de Saint-Exupéry fête ses 80 ans. De nombreux passages de cette œuvre restent largement méconnus des plus jeunes à l’exception de celui qu’un grand-père spécialisé en génie de la nature et de la nutrition, Pierre Lognoné, a voulu transmettre, en souvenir peut-être à des expériences familiales avec la farine de manioc de Madagascar. Il s’agit de la Vérité des Orangers. En voici un extrait : « La vérité, ce n’est point ce qui se démontre. Si dans ce terrain, et non dans un autre, les orangers développent de solides racines et se chargent de fruits, ce terrain-là c’est la vérité des orangers. Si cette religion, si cette culture, si cette échelle de valeurs, si cette forme d’activité et non telles autres, favorisent dans l’homme cette plénitude, et se découvre en lui un grand seigneur qui s’ignorait, c’est que cette échelle des valeurs, cette culture, cette forme d’activité, sont la vérité de l’homme. La logique ? Qu’elle se débrouille pour rendre compte de la vie. » Antoine de Saint Exupéry.

Influencé par une culture franco-allemande, Pierre Lognoné aimait partager l’histoire du Petit Prince de Saint Exupéry, la Vérité des Orangers, la parabole de l’enfant prodigue devant un auditoire jeune, trop jeune pour en retirer un quelconque enseignement. C’était le principe de réalité appliqué à ses projets : utiliser chaque circonstance de la vie pour en tirer une vérité ou un enseignement. La réalité de la Nature était plus forte que l’émotion et le raisonnement des humains, c’était la Vérité des Orangers.

Kevin LOGNONÉ

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire