Lâcher de tortues marines à la plage Donaten d’Akpakpa : Le Ministre Gaston Dossouhoui invite à la protection des espèces menacées de disparition

Le Conseil des ministres du 5 janvier 2022 a décidé de la « création des aires marines protégées de Donaten à Cotonou et de la bouche du Roy à Grand-Popo » dans le but « de sécuriser la mangrove et les ressources halieutiques disponibles dans ces écosystèmes qui regorgent d’une riche diversité biologique menacée ou en voie d’extinction, à savoir : tortues marines, lamantins d’Afrique, baleines et dauphins, diverses espèces de poissons… ». Une décision salutaire pour l’Organisation Non Gouvernementale NATURE TROPICALE qui œuvre depuis plus d’un quart de siècle dans la protection des espèces menacées, notamment la tortue marine.



Un an après, l’ONG a organisé une cérémonie de lâcher de tortues en mer pour célébrer la décision du Gouvernement. A l’occasion, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a appelé tout le monde à jeter un regard bienveillant à cette noble lutte. Le Gouvernement béninois et l’ONG NATURE TROPICALE, même combat dans la sécurisation des espèces halieutique menacées de disparition. A l’occasion, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a lâché une grosse tortue et des bébés tortues en mer. Puis Gaston Cossi DOSSOUHOUI a appelé tout le monde à œuvrer pour la protection des espèces menacées de disparition, notamment la tortue marine. « Aujourd’hui, j’ai eu la chance, avant mon arrivée, les pêcheurs ont capturé une grosse tortue verte. Une espèce très rare que j’ai eu le privilège de baguer et de relâcher à la mer. Que cela soit une pratique courante pour nous tous. J’invite les autorités locales à accompagner de leurs modestes moyens ces bonnes initiatives, et que ça rentre dans nos programmes courant de sauvegarde de l’environnement, de défense de notre territoire et de défense de tout ce qui pourrait apporter la richesse à notre pays. Il ne faut pas être ministre des pêches avant de savoir que ça nous préoccupe. Il ne faut pas être d’abord ministre de cadre de vie pour dire que c’est ça qui nous préoccupe. Le ministre du tourisme en a besoin. Le ministre de l’économie en a besoin. Le ministre de la famille en a besoin. Le ministre de la santé en a besoin. C’est tout le Gouvernement que j’invite à travers cette visite-ci à jeter un regard beaucoup plus bienveillant sur cette activité ». En menant cette noble lutte, a ajouté le Ministre DOSSOUHOUI, le monde aquatique des tortues va se repeupler et le Bénin aura plus de richesses à partager. « L’écotourisme deviendra une source de richesse pour notre pays », a-t-il insisté.



Pour le Directeur de l’ONG NATURE TROPICALE, c’était déjà une évidence. C’est pourquoi M. Josué DOSSOU BODJRENOU et ses équipes se sont engagées à accompagner le Gouvernement. « Une des priorités du Gouvernement, c’est de développer le tourisme balnéaire. Mais les touristes ne viendront pas simplement regarder la mer. En plus de la mer et les plages propres, quand ils vont retrouver des espèces rares à nos côtes, ça donnera encore plus d’effet. C’est pour cela que nous sommes là pour accompagner le Gouvernement », a-t-il dit. Ce lâcher symbolique de tortues coïncide aussi avec la célébration de la 19è édition des Journées Nationales pour les tortues marines. Ces journées, a expliqué M. DOSSOU BODJRENOU, constituent des occasions de sensibilisation du grand public sur la protection de cette espèce, et pour communiquer sur les actions que mènent les éco-garde, qui sont des bénévoles.

PFCOM/DIRCOM-PR/MAEP

Source : Fraternité

Laisser un commentaire