L’artiste Ayodele au sujet de sa participation au CANEX WKND 2022 : ‘’ Révéler la culture béninoise à tous les étrangers presents”

Ayodélé de son vrai nom Gloria Jemima Lawson est une artiste polyvalente. Sa particularité, la maitrise avec dextérité de son outil de prédilection qui est le Tam tam ‘’Ogbon” font qu’elle n’est plus à presenter aujourd’hui. Elle représentera le Bénin en qualité d’artiste pour le compte du CANEX WKND. A travers cette interview, elle nous dévoile les coulisses de ce grand rendez-vous qui se tiendra du 25 au 27 Novembre prochain en Côte d’Ivoire.

vous n’êtes plus à présenter en qualité d’artiste polyvalente. Qu’est ce qui vous motive dans ce domaine ?

Ma motivation réside dans le fait que je cherche toujours à être moi. Ne ressembler à personne mais surtout créer mon identité qui me permet de porter haut l’étendard de mon pays le Bénin à travers le monde.

Vous allez représenter le Bénin en donnant un spectacle dans le cadre du CANEX WKND 2022. Parlez-nous des coulisses

C’est vrai le 25 Novembre, je joue sur CANEX WKND à Abidjan. Cela se prépare depuis une semaine déjà . Des séances de répétitions ont commencé. Le tableau à présenter là-bas est prêt et tourne en boucle avec tous les musiciens. J’invite tous les amoureux de la musique live à ne pas manquer cet événement de taille.

seule artiste musicienne béninoise qui sera de la partie. Qu’est ce que celà vous procure ?

fierté. Je suis très fière de représenter mon pays. Je sais que ce n’est pas un choix hasardeux. Je travaille à ne pas tourner tout le temps dans les bars de cotonou et je crois que mon rêve prend corps puisque déjà en Mars, j’étais sélectionnée pour représenter le Benin sur le MASA(Marché des Arts et Spectacle d’Abidjan) , CANEX WKND est encore une preuve.

Quelles sont vos attentes à la fin de cet événement qui va rassembler la crème de l’industrie créative ?

Séduire,forcer l’admiration de tous.

Révéler la culture béninoise à tous les étrangers présents à l’événement.

Vos projets à court terme

Mon album qui sort bientôt

un appel ou un mot de la fin

J’appelle tous les Béninois présents sur le territoire ivoirien à ne pas manquer l’événement.

Si danser le Kosso leur manque, qu’ils sachent que j’en apporte plein le sac. Et aux étrangers de muscler leurs jambes pour affronter mon tam tam « ogbon »
Propos receuillis par : Marina HOUNNOU (Coll)

Source : Fraternité

About Post Author

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives