Le dialogue, un impératif selon les Béninois

Le président de la République, Son Excellence Patrice Talon a reçu en audience mercredi 22 septembre dernier, son prédécesseur, Boni Yayi au palais de la Marina. Quelques citoyens rencontrés dans les villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi se prononcés sur cette première audience « historique » entre les deux personnalités après plusieurs années de crise.

« En toute chose, il faut privilégier la voie du dialogue. Lorsqu’une situation se présente, il faut toujours se rendre disponible et aller écouter son adversaire », a confié Bernard Noumon, enseignant dans un complexe scolaire à Abomey-Calavi. Pour celui-ci, « si les deux présidents s’étaient rencontrés plus tôt, ils auraient évité plusieurs drames.

Evoquant les violences survenues lors des législatives de 2019, l’enseignant observe que « ceux qui sont morts sont morts pour toujours. Mais les acteurs politiques pour qui ils s’étaient affrontés sont encore là, se retrouvent et pourront désormais parler entre eux ». D’où la nécessité selon lui, « de s’ouvrir, d’aller à la rencontre de l’autre et de l’écouter ».

Romaric, un enseignant du secondaire estime pour sa part qu’à travers cette rencontre, les deux présidents ont donné la preuve « qu’au-delà de tout, il est nécessaire de se voir pour discuter ». « Kérékou et Soglo l’avaient fait », a-t-il rappelé soulignant que les générations futures doivent en tirer « de grandes leçons ». « Au-delà de tout, il faut penser à préserver la paix dans le pays », a insisté l’enseignant. Cette rencontre pour lui, va beaucoup contribuer à la décrispation de la tension politique dans le pays. Il n’a pas manqué de saluer l’ouverture d’esprit des deux chefs d’Etat.

Fier de cette audience que le président Talon a accordé à son prédécesseur, Rogatien, coiffeur à Zogbo estime que cette rencontre est une grande leçon pour la jeunesse. « Ceux qui prennent le risque de s’exposer oublient que les politiciens se rencontrent toujours. En réalité, c’est devant les cameras qu’ils sont opposants les uns pour les autres, sinon, c’est des gens qui se voient tout le temps. Avant cette rencontre de mercredi que tout le monde a vu, insiste le coiffeur, plusieurs autres rencontres avaient eu lieu, et beaucoup de choses auraient été dites entre les deux hommes. « Sinon, Talon et Yayi ensemble, tous souriants comme ça ? Avec tout ce qu’on a vu dans ce pays ? », s’est-il interrogé.

« C’est une bonne chose que les deux personnalités se rencontrent », se réjouit Daniel Sonon, conducteur de taxi-moto. Cette rencontre pour lui, est « un pas important pour la paix souhaitée dans le pays ».

Selon dame Alimatou, revendeuse à Mènontin, la crise politique que le Bénin a connue sous le régime de Talon, est une première au Bénin. « C’est sous leur régime que des citoyens sont morts », a-t-elle regretté. Alimatou a salué l’ouverture d’esprit des deux hommes. « Il y va de l’intérêt de tous », a précisé la revendeuse.

Après plusieurs années de divergences politiques entre Patrice Talon et Boni Yayi, les deux personnalités se sont retrouvées mercredi dernier autour de la table de discussion. Une première rencontre d’échanges officielles très attendue des populations, et qui devrait contribuer à la « décrispation totale » de la tension politique au Bénin.

F. A. A.

Source : 24 Heures au Bénin

Laisser un commentaire

Au quotidien

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives