Le Nigéria interdit les échanges de marchandises via ses frontières terrestres

Pas d’ouverture des frontières nigérianes sans un accord avec les pays voisins. Le gouvernement fédéral a ordonné la fermeture complète de ses frontières en interdisant les entrées et les sorties des marchandises via ses frontières terrestres.

Le colonel à la retraite Hameed Ali l’a notifié aux douanes nigérianes lors d’une conférence de presse mixte sur une patrouille conjointe des frontières baptisée “Ex-Swift Response”.

Selon le colonel à la retraite Hameed Ali rapporté par le site ‘’Nairametrics”, les marchandises n’entreront dans le pays que par voies aériennes et maritimes car elles peuvent être contrôlées grâce aux scanners.

A en croire le colonel Hameed, cette mesure d’interdiction d’importation et exportation de biens via les frontières terrestres du pays est prise jusqu’à ce qu’un accord soit conclu avec les pays voisins.

La fermeture des frontières nigérianes est une décision du gouvernement fédéral intervenue depuis le 20 août 2019. Elle a été prise suite aux activités massives de contrebande, en particulier de riz, qui ont lieu sur son corridor.

Le gouvernement fédéral avait annoncé une fermeture partielle et temporaire des frontières afin de permettre aux forces de sécurité nigérianes « de développer une stratégie sur la façon d’endiguer l’exportation frauduleuse des produits agricoles à travers la frontière nigériane ».

La décision de fermeture des frontières nigérianes entrave la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO.

Pour le contrôleur général des services des douanes du Nigéria, le pays veut par cette mesure s’assurer que son peuple est protégé.

A.A.A

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives