Le point des travaux de la matinée de vendredi

Entamés jeudi 10 octobre 2019, les travaux des assises du dialogue politique ont repris ce vendredi. Le 1er point de l’ordre du jour, toilettage des lois liées aux élections ayant été vidé jeudi, les délégués se sont penchés sur les autres points à savoir : le renforcement du système partisan et la recherche de l’équité dans la représentation à l’Assemblée Nationale (représentation territoriale, représentation des femmes…).

Selon le point fait par Janvier Yahouedeou, chargé de Communication du parti BR et porte-parole, plusieurs suggestions ont été faites par les délégués, toutes tendances politiques confondues au sujet du renforcement du système partisan. Elles portent sur « la proposition d’une loi appropriée sur le financement des partis politiques, le renforcement des pouvoirs des partis politiques, la maîtrise de la transhumance politique après les élections à travers des sanctions et le niveau intellectuel des candidats aux élections communales ».

Il y a aussi « le parrainage des candidats aux élections, la baisse de la caution exigée aux élections présidentielle et législatives, les dispositions légales à prendre pour éviter, voire sanctionner les candidats qui s’inscrivent sur plusieurs listes (doublons), le regroupement des élections présidentielle, législatives et communales la même année (élections générales) et la prise de mesures pour encourager la qualité de la gouvernance interne des partis politiques ».

Lors des débats, certains partis politiques ont souhaité que « le financement des partis politiques ne se limitent pas seulement aux partis qui ont des élus. Ce faisant, l’État jouerait un rôle incitatif et attractif afin que l’animation de la vie politique soit une réalité ».

Pour d’autres délégués, « le financement devrait revenir seulement aux quatre partis en tête ».

Au terme des débats, les délégués ont trouvé un consensus autour des points suivants : les mesures idoines à prendre pour lutter contre la transhumance politique, le financement public des partis.

S’agissant des mécanismes appropriés pour rendre effectif la notion de parrainage des candidatures, les partis politiques tels que FCBE, PRD, UDBN ont manifesté leur désaccord.

Par rapport à la question des élections générales, les avis ont été partagés. Les délégués ont donné « un avis favorable sous quelques réserves de certains partis qui souhaiteraient que la mise en œuvre ne soit pas tout de suite ». D’autres ont préféré revenir « sur cet aspect après l’étude du dernier point prévu à l’ordre du jour sur les mesures d’accompagnement ».

Pour le point sur la recherche de l’équité dans la représentation à l’Assemblée Nationale (représentation territoriale, représentation des femmes….), plusieurs propositions ont été faites. Elles sont entre autres : une discrimination positive aux fins d’une meilleure représentation de la femme dans les instances politiques et tenir compte de l’évolution de la démographie pour revoir le nombre de sièges des députés ou la révision des circonscriptions électorales.

A.A.A

Au quotidien

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives